Électricité : vers une limitation de consommation temporaire pour 200.000 personnes cet hiver

par M.D. avec AFP
Publié le 17 octobre 2023 à 18h57

Source : JT 20h Semaine

Le gouvernement veut tester cet hiver la possibilité de limiter temporairement la consommation d'électricité de milliers de foyers.
Selon le projet de décret, cette expérimentation en condition réelle qui vise à éviter des coupures en cas de tension extrême sur le réseau.
Les quelque 200.000 personnes qui seront affectées au cours du test seront prévenues par voie postale.

L'hiver 2022-2023, sur fond de guerre en Ukraine et de crise énergétique, a ravivé la crainte de coupures d'électricité. Si cette année, le risque de coupures est infime, pour ne pas dire inexistant, l'exécutif souhaite se doter d'un outil lui permettant de réduire la consommation électrique de plusieurs milliers de foyers. Le but : à éviter des coupures en cas de tension extrême sur le réseau. Dans cette optique, un projet de décret prévoit d’effectuer, dès cet hiver, un premier test en condition réelle au cours duquel la consommation d’électricité de quelque 200.000 Français équipés d’un compteur Linky sera plafonné pendant quelques heures.

Le texte prévoit que l'expérimentation soit menée durant la période hivernale, au moment où le réseau est le plus sollicité en raison des besoins de chauffage. Les personnes concernées seront notifiées "par voie postale", est-il indiqué. Avec ce test, l'exécutif veut "déterminer" s'il est "techniquement possible de mettre en œuvre un nouvel outil pour sauvegarder le réseau électrique en cas de tension extrême, pour éviter des coupures", comme celles qu'on avait tant redoutées l'an dernier et qui n'ont finalement pas eu lieu.  "Notre responsabilité, c'est (...) de faire en sorte d'améliorer la résilience du système en expérimentant divers outils, pour tester leur efficacité", se défend le ministère de la Transition écologique, cité par l'AFP.  

Un radiateur, un frigo et un laptop en charge

Le réseau de distribution d'électricité aux particuliers Enedis a indiqué à l'AFP avoir été sollicité par les pouvoirs publics pour "travailler à une nouvelle mesure de sauvegarde pour envisager la sécurisation du réseau électrique à moyen/long terme". Concrètement, le test grandeur nature envisagé reviendrait à abaisser la puissance disponible des compteurs résidentiels Linky à 3kVA, contre 6 kVA habituellement dans les foyers. Cela "présenterait l'avantage de ne pas interrompre l'alimentation des clients et de préserver un niveau minimal d'alimentation pour les usages électriques de base (3kVA, correspondant à un radiateur, un ordinateur portable en charge, un réfrigérateur)", a détaillé Enedis.

Comme dans le cas des coupures, un tel mécanisme ne serait "activé que si tous les autres leviers étaient insuffisants pour éviter une coupure d'électricité généralisée (black-out)", assure le ministère. Des moyens existent déjà avant d'en arriver au scénario ultime des coupures : mobilisation des capacités de production, importations d'électricité, baisse de consommation volontaire des industriels, baisses de tension de 5% sur les appareils électriques. Le dispositif expérimental "sera abordé pour avis consultatif lors du Conseil supérieur de l'énergie (CSE) du 26 octobre prochain en vue de la publication d'un texte réglementaire", a précisé Enedis.


M.D. avec AFP

Tout
TF1 Info