Crise de l'énergie en France

La consommation d'électricité et de gaz en baisse ces dernières semaines en France

Publié le 21 décembre 2022 à 14h49, mis à jour le 21 décembre 2022 à 14h55
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La consommation énergétique est en baisse ces dernières semaines, comme ont pu le confirmer les gestionnaires des réseaux énergétiques français.
GRTgaz a relevé que la France a brûlé 10,5% de gaz en moins depuis le 1er août, par rapport à la même période en 2018.
Concernant l'électricité, la baisse est de 9% sur les quatre dernières semaines.

L'appel à la sobriété semble payer. Dans leurs différents relevés, les différents gestionnaires des réseaux de distribution de gaz et d'électricité ont indiqué que la consommation énergétique en France accuse une baisse ces dernières semaines, confirmant qu'un risque de coupures de courant s'éloigne pour cet hiver.

Un "effet baissier" stable concernant l'électricité

Selon le rapport hebdomadaire publié par RTE et mis à jour le 18 décembre, la consommation d'électricité en France est en baisse par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019, hors crise sanitaire). Sur les quatre dernières semaines, la baisse est estimée à 9%, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité français jugeant que "l'effet baissier s'est stabilisé". 

Si la baisse de la consommation a d'abord été identifié dans le secteur industriel, elle concerne également le secteur résidentiel et tertiaire. Ainsi, "sur les 4 dernières semaines, la consommation agrégée des secteurs résidentiels et tertiaire (après correction des effets météorologiques) était ainsi inférieure d’environ 7% par rapport au niveau de 2021", note RTE.

10,5% de gaz en moins

Concernant la consommation de gaz, SmartGRTgaz, le site où le gestionnaire du réseau de gaz partout en France - sauf dans le Sud-Ouest - publie ses données de consommation, montre que sur la période de décembre 2022, la consommation est en baisse par rapport à la même période en 2021 alors même que la température moyenne était plus basse cette année. Elle était de 6,4°C en 2021 contre 2,6°C en 2022.

La France a brûlé 10,5% de gaz en moins depuis le 1er août, par rapport à la même période en 2018 et en prenant compte du climat plus doux en novembre, selon le gestionnaire des gazoducs français. La sobriété serait encore plus marquée en réalité puisque si l'on exclut la consommation des centrales électriques à gaz, qui tournent en plein régime pour compenser l'arrêt de réacteurs nucléaires, la baisse observée pour la France est de 16,9%.

"Cette baisse résulte d’une réduction significative des consommations des distributions publiques et des grands industriels", indique une note de GRTgaz qui accompagne le tableau. La consommation des clients raccordés aux réseaux de distribution a baissé de 14,1% et celle des grands industriels raccordés au réseau de transport a baissé de 21,7%.

Lire aussi

Au niveau européen, selon des données statistiques différentes, la baisse en consommation de gaz est évaluée à 20,1% sur août-novembre par rapport à la moyenne des cinq années précédentes pour ces quatre mois, a annoncé l'office européen des statistiques, Eurostat. La France serait située dans cette moyenne.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info