La consommation de gaz en France a baissé de 10,5% depuis le 1er août, selon le gestionnaire du transport de gaz GRTgaz.
Cette baisse résulte d'un recul de la consommation des grands industriels (-22,1%) et des clients raccordés aux réseaux (-14,1%).

Les messages de prévention sont passés par là. C'est un fait, les Français consomment moins d'électricité et moins de gaz par rapport à l'année dernière. Ainsi, selon le premier tableau de bord hebdomadaire de l'hiver publié ce mercredi par le gestionnaire du réseau de transport de gaz GRTgaz, la consommation de gaz en France a baissé de 10,5% depuis le 1er août en données corrigées du climat.

En données brutes, le recul de la consommation de gaz en France est de 12,4% par rapport à l'année 2018 prise comme période de référence (avant la pandémie de Covid-19), si l'on tient compte des températures très douces des mois d'octobre et de novembre, qui ont décalé la mise en route du chauffage. 

"Un changement de comportement"

En données corrigées du climat, la baisse observée résulte d'un recul de la consommation des clients raccordés aux réseaux de distribution (-14,1%) et plus encore d'une moindre consommation de gaz des grands industriels raccordés au réseau de transport (-22,1%), selon les chiffres de GRTgaz arrêtés au 11 décembre. Selon GRTgaz, la chimie (-25%), le raffinage/pétrochimie (-33%), l’agro-alimentaire (-17%) et la métallurgie (-27%) sont les secteurs qui ont "le plus contribué" à la baisse de la consommation industrielle, entre le 1er août et le 11 décembre. 

Ce recul, en touchant "toutes les catégories de consommateurs, résidentiels, tertiaires et industriels (...), reflète un changement de comportement des consommateurs" dans le sens d'une sobriété choisie, estime GRTgaz. Mais ces chiffres révèlent aussi "probablement une sobriété un peu subie en raison d''effet prix' très importants qui font que des industriels ont baissé leur production, voire arrêté certains sites", a expliqué à l'AFP le directeur général de GRTGaz Thierry Trouvé. 

Ce recul global est en outre à mettre en rapport à la hausse très importante (+43,5%) de la consommation des centrales électriques au gaz "très sollicitées pour pallier les indisponibilités du parc nucléaire", souligne GRTgaz. Hors la consommation de gaz utilisée pour alimenter les centrales électriques, la baisse pour la France entière est de 17,1% depuis le 1er août en données corrigées des effets climatiques. 

Pour le gestionnaire gazier, ces chiffres montrent que "le système gazier joue pleinement son rôle pour assurer l'équilibre du système électrique français" mis en tension cet hiver par une moindre disponibilité des réacteurs nucléaires. GRTgaz publiera chaque semaine sur son site internet un tableau de bord de la consommation de gaz pour l'hiver 2022-2023 afin de "mieux apprécier les efforts de sobriété des consommateurs finaux" depuis la mise en place en octobre du plan de sobriété gouvernemental.


V. F

Tout
TF1 Info