Après le site Signal Conso, le gouvernement lance ce lundi l'application.
Elle permet aux consommateurs de signaler en quelques clics une arnaque à la répression des fraudes.
Les associations de consommateurs déplorent le manque de moyens pour traiter les litiges signalés.

Signaler l'arnaque ou la fraude d'une entreprise est désormais possible directement depuis un téléphone portable. Trois ans après le lancement du site, le gouvernement donne le coup d'envoi ce lundi de l'application Signal Conso pour faciliter la démarche de signalement des consommateurs auprès de la répression des fraudes. 

Fausse promotion, aliment avarié, défaut de qualité d'un produit... Il est possible de déclarer ces fraudes en seulement quelques clics. Comme avec le site Signal Conso, le commerçant en sera alors directement averti et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes pourra le contrôler. 

Les associations de consommateurs déplorent le délai de traitement des litiges

Si cet outil a déjà fait ses preuves, les associations de consommateurs regrettent le manque de moyens qui limite parfois le délai de prise en charge du litige. 

"La limite principale, c'est le manque de moyens. Pour traiter les litiges, il faut des agents, et parfois l'administration en manque, il arrive que certains litiges ne soient pas traités aussi rapidement que souhaités", déplore Julien Leonard, président de l'association de commerçants CNAFAL.

Depuis le lancement du site Signal Conso en 2020, plus de 320.000 consommateurs l'ont utilisé et la plateforme a enregistré plus de 500.000 signalements, d'après les chiffres communiqués par le ministère de l'Economie. Cet outil permet également aux agents de la DGCCRF "de mieux cibler leurs enquêtes et leurs contrôles, en facilitant notamment l’identification des professionnels faisant l’objet de beaucoup de signalements ou les problèmes émergents", note Bercy. 


E.R.

Tout
TF1 Info