La flambée des prix de l'énergie

Guerre en Ukraine : fioul, carburants... les Français font le plein

TF1 | Reportage
Publié le 1 mars 2022 à 11h39
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La guerre en Ukraine a des conséquences économiques en France.
Le prix du pétrole a battu de nouveaux records. Le fioul flambe également.
Certains Français ont décidé d'anticiper, dans l'éventualité de futures hausses.

C’est une hausse historique que vivent les Français. Sur fond de crise ukrainienne, les prix à la pompe continuent de flamber et le litre des carburant pourrait encore prendre quelques centimes. Même constat pour le prix du fioul domestique, comme le montre le sujet dans la vidéo ci-dessus.

Par peur d'une nouvelle augmentation, les propriétaires rencontrés par TF1 ont décidé de remplir leur cuve sans attendre la période creuse du printemps. Une précaution alors que la facture est déjà bien salée. Les livreurs de fioul croulent sous les demandes.

4 millions de Français se chauffent au fioul domestique

Tous les clients n’ont pas tous les moyens de faire le plein de leur chaudière. Mathieu Verhaeghe devait remplir son réservoir, mais se limite à la moitié. Le litre a pris 0,26 euro depuis sa dernière facture en octobre. De toutes manières, son livreur rationne. En fin de semaine dernière, il n’a pas pu se réapprovisionner dans ce dépôt pétrolier. En France, près de 4 millions de foyers se chauffent avec du fioul domestique.

Lire aussi

Le litre de gazole valait 1,7415 euro en moyenne sur la semaine, selon des chiffres du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi. C'est 3,64 centimes de plus que la semaine précédente. Le super sans plomb 95 valait pour sa part 1,8133 le litre en moyenne, soit 2,09 centimes de plus. Le sans plomb 95-E10 a lui augmenté de 3,79 centimes, grimpant à 1,7997 euros.

Les prix des carburants sont en hausse et atteignent régulièrement de nouveaux records depuis des semaines, dans le sillage des cours du pétrole. Leur flambée a été alimentée par la reprise économique mondiale et une offre toujours limitée des grands pays producteurs de pétrole.

Cette tendance a été exacerbée après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie la semaine dernière: le baril de Brent de la mer du Nord a dépassé jeudi la barre des 100 dollars pour la première fois depuis 2014. Mais cet impact ne s'est vraisemblablement pas encore totalement reflété dans les prix à la pompe publiés lundi, qui portent sur une période hebdomadaire allant seulement jusqu'à vendredi dernier, alors que l'invasion de l'Ukraine a commencé jeudi matin.

Retrouvez la carte réalisée en partenariat avec Esri afin de trouver la station-service la moins chère près de chez vous.


TF1 | Reportage

Tout
TF1 Info