Inflation alimentaire : en hausse de 23% sur un an, le prix de la pomme de terre pas près de baisser

par F.Se
Publié le 27 novembre 2023 à 17h12

Source : JT 13h Semaine

Le kilo de pommes de terre est passé de 1,70 euro à 2,09 euros sur un an, selon l'Insee.
Une hausse de 23% due à des facteurs multiples, du coût de l'énergie aux épisodes climatiques extrêmes.
Selon les acteurs de la filière, le prix actuel du tubercule n'a aucune chance de baisser à court terme.

C'est un aliment de base incontournable de notre quotidien, de ceux vers lesquels on se tourne lorsque justement les autres sont trop chers. La pomme de terre a vu son prix fortement monter sur un an. Entre septembre 2022 et septembre 2023, l'augmentation est de 23%, avec une accélération vers le haut sur le second semestre. Le coût d'un kilo de pommes de terre est passé de 1,70 euro à 2,09 euros sur la période, avec toutefois une légère baisse en octobre dernier, à 2,01 euros.

Offre en baisse, demande en hausse

Les professionnels du secteur invoquent notamment trois facteurs, qui concourent à cette hausse : climatique, géopolitique et conjoncturel. Les épisodes successifs de sécheresse, puis de fortes pluies, et l'augmentation des prix de l'énergie, due à la guerre en Ukraine, ont mécaniquement poussé les prix vers le haut. Et alors que l'offre est en baisse, la demande de pommes de terre ne cesse d'augmenter, l'inflation contraignant les consommateurs à limiter leurs achats d'aliments plus onéreux. 

Pour aggraver encore la baisse de l'offre, explique Geoffroy d'Evry, président de l'Union nationale des producteurs de pomme de terre, un certain nombre d'agriculteurs ont préféré se tourner vers des cultures moins risquées sur le plan climatique, comme le blé. 

Lui-même producteur dans l'Oise, Geoffroy d'Evry estime d'ailleurs auprès de France Bleu qu'il ne faut pas attendre de diminution à court terme. "Le prix de la pomme de terre ne baissera pas et n'a pas lieu de baisser", affirme-t-il, rappelant que les producteurs ne gagnent pas plus qu'il y a un an, malgré l'augmentation des tarifs dans les étals. 

Une hausse, aussi spectaculaire soit-elle sur un an, que le président de l'Union des producteurs relativise cependant, soulignant que le produit reste dans la fourchette habituelle des prix, entre 1,70 et 2,40 euros. "Avec un kilo de pommes de terre, on peut nourrir une famille de quatre personnes", poursuit-il. "À deux euros le kilo, ça fait 50 centimes la portion, est-ce que c'est vraiment si cher ?"


F.Se

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info