Vie pratique

Bonus réparation, prime de Noël, chèque énergie… Ce qui change au 1er décembre

Publié le 30 novembre 2022 à 14h00, mis à jour le 30 novembre 2022 à 14h05
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Peu de changements affectent vos finances ou votre quotidien à partir de ce 1er décembre.
À noter l’entrée en vigueur du bonus réparation et le versement de la prime de Noël.

L’inflation sur un an se stabilise à 6,2 % en novembre 2022. Résultat, les chocolats de Noël et les jouets ont du mal à quitter les rayons. Pour corriger ces effets sur le pouvoir d’achat, les aides se multiplient. Tour d’horizon.

Bonus réparation

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire encourage notamment les consommateurs à réparer leurs appareils électriques et électroniques au lieu de les remplacer. Elle instaure à partir du 15 décembre un bonus réparation. Encore sous forme de test, il prend la forme d'un forfait de 10 à 45 euros selon le type d'appareil à réparer grâce à un fonds de 410 millions d'euros géré par les éco-organismes agréés par l’État. Pour en bénéficier, vous devrez réparer vos cafetières, bouilloires, aspirateurs, consoles de jeu, téléviseurs, téléphones et une vingtaine d’autres outils dans les 500 réparateurs partenaires (liste disponible sur le site www.labelqualirepar.fr). La réduction oscille entre 10 € pour un grille-pain à 45 € pour un ordinateur.

Lire aussi

Prime de Noël

Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de la prime forfaitaire pour reprise d'activité, de l'allocation de solidarité spécifique (ASS) et de l'allocation équivalent retraite (AER) recevront la traditionnelle prime de Noël à partir du 15 décembre. Cette année, son montant sera compris entre 152,45 euros et 442,10 euros en fonction des revenus du foyer. En 2021, 2,3 millions de personnes en avaient bénéficié. 

Chèques énergie

12 millions de foyers recevront un chèque énergie "exceptionnel" de 200 € (pour ceux qui ont déjà touché un chèque énergie cette année) et de 100 euros pour les foyers au revenu fiscal compris entre 10 800 et 17 400 euros. Rien à faire, les foyers concernés percevront ce versement dans le mois. Objectif, aider les foyers les plus modestes à payer leurs factures d’électricité, de gaz, de fioul, ainsi que certains travaux de rénovation énergétique.

Ceux qui se chauffent au bois pourront également demander une aide énergie. Dès le 22 décembre, il faudra se rendre sur le site chequenergie.gouv.fr et rentrer votre numéro de télédéclarant ainsi que votre facture. Son montant oscillera entre 50 et 200 € en fonction de vos revenus.

Et aussi

- Demande d’aide pour les locataires en HLM : à partir du 12 décembre, vous pourrez faire une demande pour toucher une aide jusqu’à 600 € proposée par l’association Soli’AL. Destinée aux locataires en HLM qui rencontrent des difficultés financières avec l’augmentation du coût de l’énergie, vous devrez remplir 3 conditions : être locataire d’un logement social, subir une augmentation de charges supérieure à 100 € par mois ou une régulation de charges supérieure à 1000 € sur les 12 derniers mois, avoir un reste à vivre inférieur à 15 euros par jour et par personne.

- Ouverture de la billetterie des JO 2024 : à partir du 1er décembre, vous avez 2 mois pour vous inscrire à un tirage au sort sur le site tickets.paris2024.org. Si la chance vous sourit, vous recevrez par mail début février le créneau, compris entre le 15 février et le 15 mars, durant lequel vous pourrez acheter votre billet.

- Collecte d’armes : ouverte depuis le 25 novembre, la collecte d’armes non déclarées, principalement de chasse ou issues de la Première et Seconde guerres mondiales, sans oublier les sabres, poignards ou autres armes détenues irrégulièrement, s’achève le 2 décembre.

- Dernières échéances pour les impôts : si vous souhaitez corriger votre déclaration de revenus ou modifier l’avance de 60 % de crédit d’impôts pour l’emploi d’une aide à domicile ou le versement d’un don par exemple, vous avez jusqu’au 14 décembre.

- Fin du bonus vélo : le 31 décembre, vous ne pourrez plus bénéficier du bonus vélo, accordé sous condition de revenus (moins de 6 300 euros de revenu fiscal par tête). Cette aide peut aller jusqu’à 150 euros pour un vélo traditionnel et grimpe jusqu’à 2 000 € pour l’achat d’un vélo électrique ou d’un vélo cargo.

- Fin de certains coups de pouce énergie : le 31 décembre signe la fin du blocage des tarifs réglementés du gaz, qui devraient augmenter en janvier 2023. La remise carburant de 10 centimes par litre, appliquée par le gouvernement, s’arrête également à cette date, à l’instar des 10 centimes supplémentaires accordés dans les stations-services TotalEnergies.


Geoffrey LOPES

Tout
TF1 Info