Inflation : les prix s'envolent

Alimentation : près de six Français sur dix craignent des pénuries à court terme

par I.N
Publié le 17 janvier 2023 à 20h40
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

D'après une étude publiée ce mardi, une majorité de Français craint de faire face à des pénuries alimentaires dans les prochains mois.
Une inquiétude partagée par les habitants de plusieurs pays européens, notamment dans le sud.

Faut-il craindre une pénurie alimentaire dans les prochains mois ? C'est en tout cas l'inquiétude d'une majorité de Français. D'après une étude menée par l'Observatoire Cetelem de la banque française BNP Paribas et publiée ce mardi, les Européens sont assez inquiets quant aux approvisionnements en alimentation dans un futur proche, et notamment dans le sud du continent.

Pour parvenir à cette conclusion, cet Observatoire de la consommation a interrogé 14.200 personnes de 18 à 75 ans dans une quinzaine de pays européens avec une question : "craignez-vous qu'il soit difficile de se procurer des produits alimentaires dans votre pays au cours des prochains mois ?". En France, quelque 59% des consommateurs interrogés ont répondu par l'affirmative.

L'exemple des pénuries de moutarde

Un taux significatif, mais inférieur à plusieurs de nos voisins. En Italie (70%), en Espagne (69%), au Portugal (67%) ou au Royaume-Uni (63%), l'inquiétude est encore plus grande. Le contexte est "extraordinairement anxiogène avec une succession de chocs inédits dans un laps de temps très rapproché", avec notamment une inflation "inédite à ce niveau pour tous les Français qui ont moins de 50 ans", commente Flavien Neuvy, directeur de l'observatoire Cetelem, dans des propos rapportés par l'AFP. 

D'autant que des pénuries ont déjà touché la France ces derniers mois, parfois au-delà de l'alimentation. De la moutarde a par exemple manqué dans les rayons des supermarchés en 2022, avant qu'une pénurie de carburant ne paralyse le trafic à l'automne dernier en raison d'une grève dans les raffineries et dépôts.

En revanche, d'autres pays européens abordent les prochaines semaines avec plus d'optimisme. Toujours selon cette enquête, seuls 33% des Autrichiens, 34% des Polonais, ou encore 35% des Bulgares craignent des pénuries. "C'est très rare d'avoir ce genre d'écarts, du simple au double, entre les pays", poursuit Flavien Neuvy. "Nous avons du mal à expliquer pourquoi on est beaucoup moins inquiets dans certains pays comme en Pologne."

Lire aussi

Outre les produits alimentaires, trois européens sur quatre anticipent une privation de ressources, fuel, coupure d'électricité, gaz, essence, voire limitation de l'utilisation de l'eau au cours des prochains mois. Un indicateur qu'il faut toutefois tempérer : le sondage a été réalisé en novembre, alors que les inquiétudes étaient particulièrement élevées quant à la capacité des Européens à passer l'hiver sans coupures d'électricité dans le contexte de la guerre en Ukraine.


I.N

Tout
TF1 Info