Inflation : les prix grimpent (aussi) à la machine à café

Benoit Leroy
Publié le 11 mai 2022 à 8h11

Source : JT 20h Semaine

En moyenne, le prix d'un café pris à la machine d'une entreprise a augmenté de cinq centimes sur les derniers mois.
Après le gaz, le gazole ou encore l'électricité, les hausses généralisées concernent désormais les produits alimentaires.
Outre le prix des énergies, les coûts de transports ont aussi flambé et sont responsables de cette hausse.

Non, vous n'avez pas rêvé. Le café de la machine de votre entreprise a peut-être vu son prix gonfler ces dernières semaines.  Selon plusieurs gestionnaires de distributeurs de boissons, la hausse est en moyenne de cinq centimes. Et, attention, les prix ne devraient pas revenir à la normale de sitôt. En cause, encore et toujours, les conséquences de la guerre en Ukraine sur l'économie mondiale qui reprenait à l'issue de deux ans de pandémie.

Première cause de cette hausse, le prix du café arabica. Sur un an, le prix de cette matière première importée en France a pris 49,6%, passant de 1,49$ en 2021, à 2,23$ en 2022, selon les chiffres officiels publiés par l'Insee. Pour le sucre, l'augmentation a été de 20% sur la même période, selon l'institut de la statistique. Résultat, certaines entreprises qui gèrent ces machines à café, n'ont pas eu d'autres choix que de changer leurs prix. "On ne peut qu'augmenter quand on sait qu'à l'achat, le café est 40% plus cher qu'il y a", explique Emmanuel Gourgaud, à la tête de Caféomatic à nos confrères du Parisien. "En trente ans dans la distribution automatique, je n'ai jamais vu ça", assure-t-il également.

Une inflation sur les produits alimentaires après le gaz et l'essence

Cette inflation ne cantonne pas aux matières premières alimentaires. Elle vient s'ajouter à d'autres hausses, en marche depuis plus longtemps, comme celles du gaz ou de l'électricité. Avant d'être broyés pour finir dans votre gobelet ou votre tasse, les grains de café doivent être torréfiés. Or, de nombreuses entreprises utilisent des machines fonctionnant au gaz. Une énergie dont le prix a explosé de 44% depuis 2021, malgré le bouclier tarifaire décidé par le gouvernement à l'automne dernier.

Dans le même temps, les coûts de transports ont, eux aussi, un poids de plus en plus important dans la facture. "Une place en conteneur, qui coûtait 3.000 euros, coûte 7.000 euros sur certaines traversées", indique Grégoire Meurice, à la tête des Torréfacteurs normands, au quotidien francilien.

Face à des charges qui n'arrêtent pas d'augmenter, les entreprises gestionnaires de distributeurs automatiques n'ont donc plus le choix : il faut modifier le prix de vente du café. Une décision loin d'être facile, tant ce dernier est un symbole dans la vie d'une entreprise. Dans le cas où vous n'auriez encore vu aucun changement, ne vous réjouissez pas trop vite. Aucun acteur du secteur n'entrevoit de retournement de situation à court ou moyen terme.


Benoit Leroy

Tout
TF1 Info