Inflation : les prix s'envolent

Avec 1641 euros, le budget moyen des Français en baisse pour les vacances d'été

Virginie Fauroux
Publié le 22 juin 2022 à 12h41
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Une large majorité de Français envisage de partir en vacances cet été.
Mais selon une enquête de Cofidis, 64% d'entre eux ont le sentiment qu’ils vont devoir restreindre leur budget.
La faute à l'inflation pour un vacancier sur deux.

À quelques jours du début des vacances d'été, l'heure des comptes a sonné pour les Français. Feront-ils chauffer leur carte bancaire ? Rien n'est moins sûr... Car même si une large majorité d'entre eux (63%) envisage de prendre la poudre d'escampette, sans surprise, 64% estiment qu'ils vont devoir se serrer la ceinture - une donnée qui grimpe à 77% chez les 18-24 ans, révèle une étude réalisée par Cofidis, le spécialiste de la demande de crédit en ligne.

Selon cette enquête*, le budget que les Français prévoient d’allouer à leur escapade estivale est d'ailleurs en baisse cette année : en moyenne, ils envisagent de dépenser 1641 euros, contre 1765 euros en 2019, soit une baisse de 8%. Un budget qui fluctue selon les générations, les 18-24 ans prévoyant de dépenser 1141 euros seulement pour leurs vacances d’été, et les 65 ans et plus, 1930 euros. Les habitants de l’Île-de-France sont ceux dont le budget vacances sera le plus élevé : en moyenne 2099 euros.

Cofidis

Pour financer leurs congés, les Français vont principalement puiser dans leur budget dédié aux dépenses courantes (45%), mais 36% d’entre eux se tourneront vers leur épargne personnelle. Le paiement en 3 ou 4 fois sans frais, utilisé par 5% des vacanciers, sera lui particulièrement plébiscité par les jeunes âgés de 18 à 24 ans (15%). Enfin, 5% des Français auront recours à l’aide de leur famille et 2% au crédit à la consommation.

L’inflation, première responsable

La raison principale de ces restrictions budgétaires ? C'est bien évidemment l’inflation pour une nette majorité (52%) des vacanciers (69% chez les 50-64 ans). Les autres causes évoquées sont les imprévus financiers au cours des derniers mois (15%), d’autres projets de dépenses importantes pour les mois à venir (13%), le fait de ne pas avoir d’épargne de côté (10%) ou encore un projet de vacances avec un coût plus élevé que prévu (9%).

Résultat, afin de limiter le coût de leurs vacances, les Français prévoient de se restreindre sur de nombreux postes de dépenses cet été. Ils sont ainsi 59% à souhaiter limiter les achats plaisirs et 56% les frais de restauration et d’alimentation (66% chez les 65 ans et plus). Au même titre, 42% des vacanciers prévoient de limiter les dépenses liées aux sorties, activités et loisirs, 28% de réduire le nombre de nuitées, et 25% les frais liés au logement. 

Cofidis

* Questionnaire auto-administré en ligne sur panel, réalisé du 24 au 27 mai, sur un échantillon national représentatif de

1010 personnes âgées de 18 ans et plus.


Virginie Fauroux

Tout
TF1 Info