Les Jardins du 13H
Avec

Quels dispositifs choisir pour empêcher votre chien de fuguer ?

My LIving Bloom
Publié le 12 mai 2022 à 16h06
Quels dispositifs choisir pour empêcher votre chien de fuguer ?

Source : iStock

Avec

Un animal, notamment le chien, a besoin d’espace pour s’épanouir et le seul jardin n’est pas suffisant.
S’il a tendance à fuguer, il existe des dispositifs pour l’en dissuader et éviter qu’il ne se mette en danger.

Tout animal de compagnie adore les sorties à l’extérieur. Et bien souvent, la crainte de le perdre ou qu’il ne fugue pousse les propriétaires à le garder enfermer. Si vous possédez un jardin, il est aisé de sortir votre chien, chat ou autre nouvel animal de compagnie. Il existe alors toujours un risque que sa curiosité ne le pousse à explorer au-delà des limites de votre propriété. On peut se rassurer en se disant qu’un chien ou un chat va facilement retrouver le chemin du retour, mais à l’extérieur, les dangers sont nombreux. 

Si les chats sont difficilement contrôlables, pour éviter les fugues des chiens, mais aussi les intrusions d’animaux errants, la méthode traditionnelle consiste à ériger une clôture grillagée à la fois haute (ne permettant donc pas l’escalade) et profonde (au moins 50 cm sous terre pour dissuader de creuser). Efficace pour les petites surfaces, elle s’avère cependant laborieuse, onéreuse et peu esthétique sur les grandes parcelles.

Ruban électrique, collier anti-fugue…

Les défenseurs des animaux tressaillent souvent à l’idée de recourir à des solutions impliquant l’usage de l’électricité. Rassurez-vous : il s’agit ici de délivrer une impulsion brève et modulable, sans danger, suffisamment dissuasive pour indiquer à votre compagnon qu’il franchit un périmètre interdit – lequel est délimité par une clôture à fil ou à ruban électrifié (de 12 à 20 mm de diamètre, plus visible). Le système fonctionne sur secteur, batterie, voire sur panneau solaire, mais nécessite de planter des piquets tous les mètres.

 

Autre solution moins voyante et moins contraignante, vous pouvez rendre la clôture quasi-virtuelle en équipant le chien baladeur d’un collier anti-fugue doté d’un émetteur : lorsqu’il passe à proximité des frontières que vous lui avez assignées (et où des relais sont enterrés), un bip retentit, suivi d’une brève impulsion si Médor veut aller plus loin… Aussi vite que l’éclair !

Gardez néanmoins en tête que si vous avez un jardin clos, ce n’est pas suffisant pour qu’un chien s’épanouisse totalement. Rapidement, l’espace disponible peut être considéré comme une prison pour lui. Il faut prendre régulièrement le temps de faire de longues promenades avec lui afin qu’il se dépense, court et rencontre d’autres congénères.

Pour vos projets d'aménagements extérieurs, prenez conseil auprès de My Living Bloom.


My LIving Bloom