La fin du ticket de caisse en papier de nouveau repoussée

par C.Q
Publié le 26 mars 2023 à 10h12, mis à jour le 26 mars 2023 à 11h14

Source : TF1 Info

Prévu au 1er avril, l’arrêt de l’impression du ticket de caisse est retardé, selon Bercy.
En cause, l’inflation qui continue de grimper en France.

Sa disparition ne sera pas pour tout de suite. Annoncée au 1er avril prochain, la fin de l’impression systématique du ticket de caisse va être reportée de plusieurs mois, a confirmé Bercy à l'AFP après des informations de Midi Libre. Ainsi, l'exécutif a opté pour une application plus tardive en raison du taux d’inflation qui continue d’augmenter en France. En février, les prix à la consommation ont grimpé de 6,2 % sur une année, d'après l’Insee.

Cette mesure, prise dans le cadre de la loi contre le gaspillage de 2020, avait déjà été reportée du 1er janvier au 1er avril. Elle ne va pas être abandonnée, mais simplement décalée au 1er août ou au 1er septembre, la première date étant préférée par le cabinet d’Olivia Grégoire, s'en est-il expliqué au Parisien. Le ministère de l’Économie devrait trancher en début de semaine.

Dans un récent sondage de Perifem pour LSA, 73% des Français interrogés se sont dits favorables à la fin du ticket en papier, mais continuent tout de même d’en demander un dans de nombreux cas. Et particulièrement lors d’achats d’électroménager (92%), d’un cadeau (87%), d’articles de maison (86%) ou encore de produits alimentaires (76%).

Trente milliards de tickets de caisse sont imprimés chaque année, selon Bercy. La fin de cette impression papier - sauf demande explicite du client - doit concerner "les tickets de caisse produits dans les surfaces de vente et dans les établissements recevant du public, les tickets émis par des automates, les tickets de carte bancaire, les bons d’achat et tickets promotionnels ou de réduction".


C.Q

Tout
TF1 Info