Succès du chèque fermier : un moyen de consommer local, à petit prix et en soutenant les agriculteurs

par La rédaction de TF1info | Reportage : Guillaume Gruber, Elias Hassani
Publié le 13 février 2024 à 15h54

Source : JT 13h Semaine

Le chèque fermier fait l'unanimité, aussi bien du côté des consommateurs que des producteurs.
Le système, mis en place dans plusieurs départements, donne droit à 30% de réduction chez les producteurs de la région.

Un élan de solidarité qui fait du bien à tout le monde. Se régaler avec des courges ou avec des yaourts de Moselle n'a jamais été aussi peu cher. Là-bas, les clients peuvent régler en chèque fermier, un nouveau moyen de paiement qui donne droit à 30% de réduction, mais uniquement chez les producteurs de la région.

Une ristourne de 30% sur les produits

Les bons d'achat sont à commander sur Internet. À la caisse, il n'y a plus d'échange d'argent. La ristourne de 30% est financée par le département de la Moselle. Près de 15.000 euros ont été débloqués pour soutenir les producteurs. "Ça concerne 250 agriculteurs sur la Moselle, les clients peuvent en bénéficier par le biais des magasins ou directement dans les fermes, et ils ne sont pas obligés d'utiliser le chèque en une seule fois", explique Jacky Canteneur, responsable d'un magasin à Longeville-Lès-Saint-Avold (Moselle).

Éloïse, maraîchère, fait partie des agriculteurs qui acceptent les chèques fermiers. Un bon moyen de se relancer. "On a eu un gros coup de boost au moment du Covid, c'était génial. Après, il y a eu le creux de la vague, ça remonte un peu, mais c'est vrai que le chèque fermier ça peut être un truc en plus", explique la jeune femme. Sur le marché de Metz, les clients font de plus en plus attention à leur budget et sont intéressés par ces bons d'achat. Les chèques fermiers existent aussi dans d'autres départements. En Moselle, l'opération sera reconduite jusqu'à la période de Pâques.


La rédaction de TF1info | Reportage : Guillaume Gruber, Elias Hassani

Tout
TF1 Info