Phénomène Youngtimer : La Renault Twingo 1, la révolution de la grenouille

par Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Nicolas SCHUMACHER
Publié le 9 décembre 2023 à 12h00

Source : Automoto

La première Twingo est sortie en 1993.
Jusqu’en 2007, le modèle s’est vendu à 2,4 millions d’exemplaires.
Aujourd’hui, la Twingo 1 est cotée à 4 000 euros.

Dans le numéro Automoto du 3 décembre 2023, Nicolas Schumacher s’intéresse à la grande star de chez Renault : la Twingo. Sorti il y a 30 ans, en 1993, le projet a bien failli ne jamais voir le jour. Mais quelle est la raison d’un tel succès qui a valu à la voiture d’être écoulée à 2,4 millions d’exemplaires jusqu’en 2007 ? Retour sur la sortie de la voiture légendaire du constructeur français.

Une citadine qui n’est pas passée inaperçue

Elle est à la France ce que la Mini est à l’Angleterre. À la fin des années 80, la 4L vivait ses derniers instants. Pour autant, les Français avaient toujours besoin d’une petite voiture citadine, pas trop encombrante, mais très pratique. C’est à ce moment précis que Patrick Le Quément, le directeur du design Renault de l’époque, dessine le tout dernier modèle de chez Renault. Véritable croisement entre la Renault 5 et le Renault Espace, la Twingo a retrouvé la jovialité de la première, et le côté modulaire de la seconde. 

Déclinée en sept couleurs différentes, le constructeur a fait le choix de ne pas proposer de coloris blanc pour sa dernière voiture afin d’éviter le choix conformiste.

"Une voiture à vivre"

Et dès sa sortie, elle a fait l’unanimité. À l’époque, la presse la décrit comme étant une "voiture géniale". Un vrai démarrage sur les chapeaux de roues ! Et pour cause : Renault avait tout misé sur les couleurs et sur son agencement intérieur, révolutionnaire pour l’époque avec sa banquette arrière amovible qui permet à deux adultes de s’installer confortablement. Mieux encore : le modèle est conçu pour pouvoir vivre dedans. C’était d’ailleurs le slogan du constructeur à sa sortie, « une voiture à vivre »

De 1993 à 2007, la Renault Twingo 1 s’est vendue à 2,4 millions d’exemplaires vendus jusqu’en 2007. Et sa popularité est même allée jusqu’à ringardiser ses concurrentes. Ce fut "la première voiture de toute une génération" comme le souligne notre journaliste, Nicolas Schumacher.

Un nouveau modèle pour 2025 ?

Cette voiture plus que minimaliste s’est largement distinguée par sa singularité avec son intérieur en plastique, son manque d’autoradio, son absence d’antenne et son compteur digital situé au milieu, pour qu’aussi bien le conducteur que le passager puisse avoir un œil dessus. Pour autant, la Twingo 1 (contraction swing et tango) a bien failli ne pas voir le jour. En effet, lors des premières études à la fin des années 80, 50 % des Français n’envisageaient pas d’acheter une telle voiture, 25 % étaient hésitants et les 25 % restants étaient totalement conquis. Et le projet a même manqué d’être avorté. Il était question de refaire totalement la face avant du véhicule, enlevant alors son aspect "grenouille" tant apprécié avec le recul. Finalement Patrick Le Quément avait bien eu l’aval de Raymond Levy, le PDG de l’époque, pour la sortir telle quelle.

Si la première Twingo a connu un succès fulgurant, on ne peut pas en dire autant de ses petites sœurs. Les Twingo 2 et 3 n’ont pas rencontré la même popularité, après que le constructeur a décidé de changer la recette du modèle et donc son esthétisme révolutionnaire pour la fin du 20ᵉ siècle. 

Et depuis 1993, le marché de l’automobile fait face à une "Twingomania". À tel point qu’aujourd’hui, la première version de la Twingo est cotée à 4 000 euros (comptez entre 2 000 et 2 500 euros pour une voiture qui a quelques points de carrosserie à refaire). Pour les amoureux du modèle, bonne nouvelle : Renault va reprendre tous les codes de sa star originelle pour sortir une dernière version de la Twingo en 2025.

Automoto,  c'est tous les dimanches à 10H05 sur TF1.


Marie BOUISSEREN | Reportage Automoto : Nicolas SCHUMACHER

Tout
TF1 Info