Pourquoi vous ne devriez pas installer un sapin de Noël cette année chez vous ?

par Marie BOUISSEREN pour TF1 INFO
Publié le 26 novembre 2023 à 13h00

Source : JT 13h Semaine

Chaque année, plus de 6 millions de sapins de Noël sont vendus en France.
Mais pour certaines raisons, il est parfois préférable de ne pas suivre le mouvement.
Le prix moyen d’un sapin de Noël a augmenté de 2,2 % en un an.

Tradition ancestrale, le sapin de Noël a quelques raisons de ne pas avoir sa place dans votre salon cette année. Aujourd’hui, chez les croyants ou non, le sapin est désormais incontournable de la célébration des fêtes de fin d’année. Dans sa version contemporaine, il fait son apparition au XIIe siècle, avant d’être décoré. Le symbole, l’étoile, placée au sommet, est à l’origine une tradition protestante, pour se différencier des catholiques, depuis le XVIe siècle. Pourtant, il est peut-être préférable de ne fêter Noël qu’en gâtant ses proches, et non plus en faisant l’acquisition d’un arbre naturel dans son logement.

En France, près de 6,6 millions de sapins naturels sont vendus chaque année, en complément de ceux qui en possèdent un artificiel depuis quelque temps. Un chiffre qui se stabilise depuis 2017 d’après le ministère de l’Agriculture.

La question écologique

Couper un arbre pour l’utiliser pendant quelques semaines seulement, apparaît pour certains comme une aberration écologique. D’autant que, selon le ministère de l’Agriculture, seulement 29 % des Français recyclent leur arbre de Noël.

Pour autant, le recours à un sapin artificiel engendre également des débats écologiques. Chaque année, ils sont des millions à être fabriqués et transportés à travers le monde. Pour rentabiliser leur fabrication et compenser les émissions de CO2, il faudrait les conserver au moins vingt ans. Le bilan carbone de ces sapins serait équivalent à 48,3 kg de CO2.

Et l’inflation dans tout cela ?

À l’approche des fêtes, l’aspect financier n’est pas négligeable. En effet, certains sapins peuvent coûter plus d’une centaine d’euros en fonction des espèces et de leur taille. Les dernières études du ministère de l’Agriculture, en mars 2022, montrent que le prix moyen des sapins de Noël a augmenté de 2,2 %, passant de 29,60 € à 31,80 € en une année seulement. De plus, la hausse du prix de l’électricité n’est pas à négliger non plus : pour une guirlande lumineuse de 5 mètres de long, sa puissance moyenne est de 30W. Allumé durant quatre heures sur une durée de 20 jours, de 18 h à 22 h par exemple, cela représente 2,4 kWh. Avec un abonnement à l’électricité aux tarifs réglementés en option Base à 0,2276 €, le coût de cette consommation sera de près de 5 centimes. Une dépense dont on pourrait bien se passer...

Ce n’est pas l’ami le plus discret

Entre sa taille qui peut être plus qu’imposante ou encore ses épines qu’il sème partout durant des semaines, le sapin de Noël est loin de passer inaperçu. Leur environnement naturel est sans aucun doute bien loin du canapé ou de la table à manger, mais bel et bien dans la forêt ! Sans compter que transporter un sapin est un vrai casse-tête entre les escaliers, la voiture, l’ascenseur, et même à pied.

Incompatible avec vos animaux et vos invités ?

Oui, des personnes allergiques aux sapins, cela existe. Même ceux qui sont décorés pour les fêtes de Noël ! C’est ce que l’on appelle le “syndrome du sapin”. Une allergie peu courante, provoquée par les moisissures qui se développent dans les sapins et qui s’apparente au rhume des foins. Pendant qu’il grandissait en plein air, le roi des forêts a accueilli dans son écorce de minuscules champignons. Lorsque l’arbre est placé bien au chaud en intérieur, ces micro-organismes se développent et colonisent la pièce grâce à leurs spores. 

Alors, fêter le réveillon autour d’une table en bonne compagnie, oui, mais au risque que certains de vos invités passent leurs soirées à éternuer et à se frotter les yeux, pas forcément.  Si vous possédez un animal de compagnie, vos convives peuvent très bien ne pas devenir bons amis avec l’arbre, voire même voudraient les mettre à terre…  


Marie BOUISSEREN pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info