Inflation : les prix s'envolent

Ticket-restaurant : le plafond journalier va passer de 19 à 25 euros

Aurore Briffod avec AFP
Publié le 23 juillet 2022 à 10h15
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a indiqué que le plafond journalier des titres-restaurant allait être augmenté de 19 à 25 euros.
À l’origine de cette proposition, des députés de l’opposition qui ont déposé des amendements dans le cadre du débat parlementaire autour de la question du pouvoir d’achat.
Ce coup de pouce devrait entrer en vigueur dès le 1er septembre prochain.

Un geste en faveur des consommateurs et de l’opposition. Devant l’Assemblée, Bruno Le Maire a indiqué vendredi que le plafond journalier des tickets-restaurants, de 19 euros à 25 euros par jour. Cette proposition était soutenue par de nombreux députés dans le cadre du débat parlementaire sur le pouvoir d’achat. "Je suis prêt à augmenter la valeur utilisable par jour", a lancé le ministre de l'Économie, que c’était une "bonne proposition" issue de l’opposition, "aussi bien de députés Les Républicains que socialistes ou écologistes". Il a indiqué que ce plafond serait rehaussé par voie règlementaire.

Distribués par les entreprises à leurs salariés, les titres-restaurants sont souvent utilisés pour faire des courses alimentaires, dépenses qui augmentent ces derniers mois en raison de l’inflation. 

Revalorisation des exonérations pour les employeurs

Ce n’est pas la première fois que le plafond va être augmenté. Pendant la crise sanitaire, le plafond d’utilisation des titres-restaurant avait été doublé et leurs conditions d’utilisation assouplies afin de soutenir l’activité des restaurateurs durement frappés par les restrictions sanitaires. 

Lire aussi

Dans le même temps, l’Assemblée nationale a adopté des amendements de la majorité et de LR pour anticiper dès le 1er septembre la revalorisation de 4% des exonérations pour les employeurs finançant des titres restaurants, prévue normalement début 2023. Bruno Le Maire a détaillé : "L’objectif est bien de soutenir le pouvoir d’achat de ceux qui travaillent". Une mesure qui va "dans le bon sens" pour la députée LR Véronique Louwagie même si "c’est insuffisant". De son côté, la gauche avait plaidé pour une hausse d’au moins 30% de cette revalorisation. 


Aurore Briffod avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info