La flambée des prix de l'énergie

Carburants : le gouvernement envisage de prolonger la remise de 18 centimes par litre jusqu’à la fin de l’année

LC.
Publié le 29 juin 2022 à 9h26
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans un entretien aux "Échos", Bruno Le Maire dit tendre la main aux "oppositions responsables", en envisageant de prolonger la remise sur le carburant jusqu'au 31 décembre.
Le dispositif doit encore être débattu avec les parlementaires.

Elle pourrait finalement durer plus longtemps que prévu. Ce mercredi 29 juin, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, fait savoir que le gouvernement est "prêt à tendre la main aux oppositions responsables" pour prolonger la remise sur les carburants, mise en place au début du mois d'avril.

"C'est promettre la lune !"

Ces dernières semaines, les prix des carburants ne cessent de flamber, dépassant actuellement les 2 euros le litre d'essence. Pour baisser la facture des conducteurs, le gouvernement pourrait donc "envisager une prolongation de la remise de 18 centimes jusqu’à la fin de l’année, si les conditions économiques le nécessitent", annonce le locataire de Bercy dans une interview aux Échos. Cette prolongation viendrait se substituer à "des mesures fiscales extrêmement dispendieuses", prévient-il, faisant référence aux propositions d’une partie de l’opposition.

Parmi elles, la baisse de la TVA sur l’essence ou le blocage du prix des carburants à 1,50 euro. "C’est promettre la lune", moque-t-il, aux côtés du chargé des Comptes publics, Gabriel Attal. Et d'expliquer : "Avec un prix du litre aujourd’hui à 2,20 euros sans remise de 18 centimes, cela représenterait une dépense de 50 milliards d’euros pour l’État, soit plus que le budget du ministère de la Transition écologique. Et tout cela pour subventionner une énergie fossile ! Revenons à la raison", appelle Bruno Le Maire.

Lire aussi

Quid d'une aide plus ciblée ? Le ministre a réaffirmé son envie de "soutenir les moins aisés qui sont obligés de prendre leur voiture pour se rendre au travail", précisant que ce dispositif doit encore être débattu avec les parlementaires.


LC.

Tout
TF1 Info