Le 13H

Prix des carburants : les conseils pour réduire sa consommation au volant

Léa Tintillier | Reportage TF1 Christophe Buisine, Sylvain Thizy
Publié le 30 juin 2022 à 17h32
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Alors que les prix des carburants flambent, il est possible d’adapter sa conduite pour consommer moins.
Le JT de TF1 a assisté à un stage d’éco conduite.
Voici nos conseils.

Le prix des carburants continue de battre des records. Mais pour faire face à cette flambée et freiner sa consommation, il existe des solutions. Dans la vidéo ci-dessus, l'équipe du JT de TF1 assiste à un stage d’éco conduite et glane quelques conseils auprès de professionnels. 

Première recommandation : éviter les grosses accélérations. Il faut prendre de la vitesse de manière régulière et non d’un coup. Ensuite, il faut anticiper les freinages pour être en mesure de ralentir progressivement. Il est en effet préférable de freiner 50 mètres avant un feu rouge, par exemple, plutôt que de s’arrêter brusquement. 

En d’autres termes, privilégier une conduite en douceur et utiliser son régulateur de vitesse sur le plat. "Le véhicule va se réguler, ce qui veut dire qu’on est à la bonne vitesse et à un niveau bas du taux régime moteur. Cette pratique est toutefois à éviter sur les routes vallonnées et montagneuses", explique Stéphane Godefroy, formateur dans l’établissement Centaure en Isère.

Le verdict est sans appel  : "On a constaté qu’on était à neuf litres aux 100 sur un trajet sans utiliser les conseils et on est tombé à quatre litres en mode éco conduite", affirme Yvan Farinéa, responsable pédagogique au centre de formation Centaure. 

Carburants : les bons gestes pour baisser sa consommationSource : JT 20h Semaine
JT Perso

En avril dernier, le JT de TF1 avait rencontré Vincent Valda, un moniteur d’auto-école, qui prodiguait lui aussi quelques conseils. Pour anticiper, il faut "porter le regard très loin" sur la route. Cela permet de repérer notamment la couleur des feux bien en amont et de ralentir progressivement. "Rien qu’en décélérant, on ne consomme quasiment plus", avait indiqué Vincent Valda. Ce professionnel conseillait également de passer les vitesses assez vite afin que "le compte-tours reste aux alentours de 1000 – 1500 tours minute, pas plus". Rouler à bas régime, voilà l’une des clés d’une conduite économe. 

Dans un article sur le gain de carburant et la réduction de la vitesse, publié en mars dernier, on vous livrait déjà quelques bons gestes à adopter pour faire des économies. Sur l’autoroute, par exemple, en réduisant son allure de 10 km/h, vous pouvez économiser jusqu'à cinq litres de carburant sur 500 kilomètres, soit un litre tous les 100 kilomètres. 

En revanche, sur les nationales et départementales, réduire sa vitesse de 10 km/h à 20 km/h consommerait tout autant, si ce n’est plus. En ville, ralentir trop fortement augmente considérablement la consommation de carburant ainsi que les émissions. 

Lire aussi

L’Ademe, agence nationale de la transition écologique, rappelle également qu’il est important de vérifier la pression de ses pneus régulièrement pour que votre véhicule consomme moins mais aussi de ne pas surcharger son véhicule. Cents kilos de bagages en plus à bord entraînent une hausse de 5% de carburant consommé. Dernier conseil avant les départs en vacances : n’abusez pas de la climatisation qui peut représenter jusqu’à 15% de consommation supplémentaire.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Christophe Buisine, Sylvain Thizy

Tout
TF1 Info