"Ça ne fonctionne pas très bien" : le QR Code peine à s'imposer face au bon vieux prospectus

par La rédaction de TF1info | Reportage Valentin Depret, William Wuillemin
Publié le 15 février 2024 à 17h43

Source : JT 13h Semaine

Dans un souci d'écologie, de nombreuses grandes enseignes mettent progressivement fin au sacro-saint prospectus.
Un imprimé publicitaire qui inonde les boites aux lettres, parfois sans même être ouvert.
Il est remplacé au fur et à mesure par des QR code à scanner avec son téléphone, mais les chasseurs de promotions ne sont pas convaincus.

Ils inondent notoirement les boites aux lettres entre deux courriers. Les prospectus sont un petit bonheur pour certains, une grande nuisance pour d'autres... mais la quantité de prospectus distribués est aujourd'hui surtout devenue un problème écologique : près de 25 kg d'imprimés publicitaires par foyer, soit près de 12 kg par habitant. Des feuillets jetés directement à la poubelle par 44% d'entre nous, selon les chiffres de l'Ademe. 

Face à ce constat, et dans un souci de réduire son empreinte environnementale, de nombreuses enseignes de la grande distribution ont décidé d'opter pour le désormais célèbre QR Code. Un petit dessin en noir et blanc, à flasher avec son smartphone, qui vous mène tout droit vers les promotions en ligne du magasin. Une autre manière de traquer les bonnes affaires, sauf que ce petit progrès technologique n'est pas du goût de tous les clients. 

"C'est très générationnel"

Prenons un exemple dans les Yvelines, où un hypermarché de Vélizy a commencé à réduire drastiquement sa quantité d'imprimés publicitaires : un tiers du volume a été remplacé par un QR Code. Une expérience compliquée pour certains clients, qui ont du mal à s'y faire, invoquent un système qui fonctionne mal ou ne se cachent pas de préférer la version papier pour "tout avoir sous les yeux".

Le magasin n'a pourtant pas lésiné pour encourager sa clientèle, les codes sont désormais partout : près des caisses, au-dessus des rayons ou des escalators. Au-delà du simple rattrapage des anciens accros au prospectus, l'enseigne espère ainsi attirer de nouveaux consommateurs. "C'est très générationnel. Nos clients aujourd'hui, plutôt jeunes, ont l'habitude des QR Codes et scannent rapidement", explique Edouard Ferlicot, responsable de la relation client du magasin Auchan à Vélizy (Yvelines).

Depuis quelques jours, de nombreuses grandes surfaces distribuent dans vos boîtes aux lettres des tracts, bien plus fins que les prospectus, avec en couverture, une fois encore, des QR Codes. Objectif : moins de gaspillage en papier et moins de dépense pour un hypermarché. "Par le fait de l'imprimer, par le fait de la diffuser, c'est à peu près 1% du chiffre d'affaires du magasin. Pour un hypermarché, ça veut dire que ça va se compter en centaine de milliers d'euros qui sont dépensés chaque année", explique Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution.

Alors, se dirige-t-on vers des magasins sans papier ? Pas sûr, selon un grand distributeur. "Ça ne fonctionne pas trop bien. Les gens n'utilisent pas trop le QR Code et peu utilisent pas vraiment le lien. Il y a encore une vraie appétence à ouvrir le prospectus", affirme Dominique Schelcher, président directeur général de Système U. Seul le temps dira si cette vieille habitude du prospectus peut, elle aussi, faire sa révolution numérique.


La rédaction de TF1info | Reportage Valentin Depret, William Wuillemin

Tout
TF1 Info