Quels équipements et installations pour un poulailler sécurisé ?

par Emilie CARTIER pour TF1 INFO
Publié le 3 décembre 2023 à 18h00

Source : JT 13h Semaine

Tendance, le poulailler permet de déguster des œufs frais à moindre coût.
Afin que les poules pondent correctement, mieux vaut soigner l’aménagement de leur lieu de vie.
En plus d’installer les équipements nécessaires à l’intérieur de l’abri, il convient de le sécuriser pour éviter les intrusions.

Avoir un poulailler permet de réaliser des économies tout en adoptant une alimentation plus saine. Les gallinacés pondent des œufs, mais pas seulement. Ils dévorent également les nuisibles du jardin tels que les escargots et les limaces. Et en se nourrissant des déchets organiques et des épluchures, ils remplacent les composteurs. Afin que les poules vivent sereinement, elles ont besoin d’un habitat qui réponde à leurs besoins en termes de confort et sécurité. 

Superficie, emplacement… : quel est le poulailler idéal ?

Le poulailler idéal peut revêtir la forme d’un abri acheté dans le commerce ou construit par vos propres moyens avec des planches en bois. On le place de préférence dans un endroit calme, aéré et préservé des intempéries. 

La grandeur de l’abri dépend du nombre de poules. Comptez au moins 1 m² par sujet. Généralement, deux volailles suffisent amplement pour combler les besoins hebdomadaires d’œufs d’une famille de quatre personnes. Posséder plus de cinquante bêtes est interdit : votre poulailler sera alors considéré comme une exploitation agricole !  

Les équipements indispensables dans un poulailler

Peu pratiques, les pondoirs intégrés dans les poulaillers ne facilitent pas l’accès pour ramasser les œufs et nettoyer l’abri. Mieux vaut concevoir ses propres pondoirs à partir de caisses de rangement puis les disposer dans un endroit sombre du poulailler. Les poules aiment pondre dans la pénombre, à l’abri des regards indiscrets. À l’intérieur des pondoirs, de la paille de chanvre, des feuilles de fougère ou du foin peuvent faire office de litière. 

Placés à 40 cm minimum du sol, les perchoirs favorisent le sommeil des gallinacés. Leur largeur doit être suffisante afin que les poules puissent poser leurs pattes à plat. 

Étalée sur le plancher en couche de 3 à 5 cm suivant le matériau, la litière du poulailler maintient l’hygiène au sein de l’abri. Parce que les poules se révèlent particulièrement sensibles aux particules volantes dans l’air, on opte plutôt pour de la paille de lin ou de chanvre, ou du sable. En plus d’être peu volatiles, ces litières absorbent correctement les nombreuses déjections. En termes de durabilité et de prix, le sable surclasse tous les autres matériaux. 

Les installations extérieures pour sécuriser un poulailler

Rien de tel que de l’herbe sur un terrain meuble pour permettre aux poules de picorer et gratter le sol à la recherche de vers de terre. Et pour se dégourdir les pattes sans se faire dévorer par un chien ou un renard, elles ont besoin d’une zone de promenade sécurisée. 

Pour cela, on aménage une enceinte grillagée autour du poulailler. Elle doit être fixée au sol, en maille serrée et épaisse afin de résister aux tentatives d’intrusion. Ainsi, les volailles peuvent entrer et sortir à leur guise sans craindre pour leur existence. Plutôt que de prendre le risque d’attirer les rongeurs en les disposant à l’intérieur du poulailler, les mangeoires et abreuvoirs seront placés à l’intérieur de cette enceinte sécurisée. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info