Le WE

Rayons vides : pourquoi autant de ruptures de stock dans les magasins ?

TF1info | Reportage TF1 : Fabien Chadot, Fabienne Moncelle, et Marine Chaize
Publié le 12 novembre 2022 à 12h24
JT Perso

Source : JT 20h WE

On constate de plus en plus de ruptures de stock dans les supermarchés.
6% des produits présentent désormais des rayons vides.
C'est un niveau qui n'avait pas été atteint depuis 50 ans.

Il manque du jambon, du fromage, du riz ou même de la soupe. Dans les rayons des supermarchés, comme on le constate dans le reportage de TF1 ci-dessus, les ruptures de stock se multiplient : jusqu'à un produit sur dix dans certaines enseignes. "On met tout cela sur le dos de l'Ukraine, mais je ne sais pas si c'est vrai", sourit une cliente dans le supermarché visité par notre équipe. La guerre en Ukraine, la crise de l'énergie et la reprise mondiale post-pandémie font bien partie des explications, mais ce ne sont pas les seules. La sécheresse de cet été 2022 joue aussi un rôle important, à cause de son impact sur l'agriculture.

L'exemple de l'endive

L'endive par exemple : sa saison commence à peine, mais elle pourrait déjà disparaître des rayons, du jour au lendemain. Les récoltes ont été faibles, et les frais de production ont bondi. Car avant de devenir des endives, les racines sont stockées plusieurs semaines à 2° C dans d'immenses chambres froides, très énergivores. Résultat, il y a beaucoup moins de stock disponible cette année. 

En aval des producteurs, la chaîne logistique est, elle aussi, fragilisée. Le moindre grain de sable provoque des retards. En cause, le manque de personnel dans les entrepôts et chez les transporteurs. Les délais de livraison s'allongent, provoquant les trous dans les rayons que l'on constate désormais chaque jour.

Lire aussi

Parfois ce sont les enseignes elles-mêmes qui renoncent à mettre en vente certains produits, devenus trop chers. Comme des bouteilles d'eau dont le prix a augmenté de 22%, ou encore des jambons bio montés à 60 euros le kilo. Les ruptures de stock concernent majoritairement l'alimentaire, mais de plus en plus de produits d'hygiène ou de beauté manquent à l'appel, confrontés eux, à la pénurie d'emballages.


TF1info | Reportage TF1 : Fabien Chadot, Fabienne Moncelle, et Marine Chaize

Tout
TF1 Info