Ce couvre-chef a fait la gloire de nombreux héros du septième art.
Indiana Jones, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo... doivent beaucoup au Borsalino.
TF1 s'est rendu dans le berceau de ce chapeau italien devenu mythique.

Dans le Piémont italien, Alessandria est plus connue sous son surnom de "Borsalino City". C'est en effet dans cette petite ville industrielle qu'est né le célèbre chapeau en 1857, qui fait toujours la fierté des habitants. Ici, il est élevé au rang de monument, et un musée lui est même dédié, comme on peut le découvrir dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

Delon et Belmondo, à jamais associés au Borsalino

Angelo De Filippo, son directeur, veille sur une vaste collection de 1900 chapeaux, et prétend connaître l'histoire de chacun d'entre eux. Ils ont coiffé les papes autant que les mafieux, et surtout de grands noms du cinéma. En 1970, les deux coqueluches du cinéma français, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, ont porté le chapelier italien au sommet de sa gloire, en jouant dans le film justement nommé "Borsalino".

Aujourd'hui, la production du mythique couvre-chef n'a pas beaucoup changé : tout part de poils de lapin. Pour en faire du feutre de qualité, ils vont être soufflés, pressés, baignés, étirés... Pas moins de 52 étapes de manipulation. Il faut ensuite mouler le feutre obtenu dans une machine chauffée à plus de 60°. 

La suite de notre voyage au pays du Borsalino dans le reportage de TF1 en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage : Louise Malnoy, Chloé Duval

Tout
TF1 Info