Inflation : les prix s'envolent

Saumon, chocolat, œufs de lompes... Gare aux arnaques sur ces produits de fêtes

S.M
Publié le 6 décembre 2022 à 14h59
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

L'ONG Foodwatch alerte sur les "arnaques sur l'étiquette" de certains produits festifs.
L'organisation de défense des consommateurs dénonce des emballages trompeurs, des ingrédients masqués ou controversés pour la santé.
À l'approche des fêtes de fin d'année, l'organisation dresse la "table de Noël des arnaques".

Emballages malhonnêtes ou surdimensionnés, ingrédients masqués ou additifs controversés pour la santé... Les beaux emballages et le marketing cachent parfois des "arnaques sur l'étiquette". À l'approche des fêtes de Noël et du Nouvel An, l'organisation Foodwatch, qui défend une alimentation sans risques, saine et abordable, met en garde, comme chaque année, sur les arnaques et dangers qui peuvent se cacher dans vos assiettes à la table du réveillon. 

Alors que l'inflation bat des records en France, l'ONG lance sur son site "La table de Noël des arnaques". Foodwatch y épingle dix produits festifs vendus par certains industriels qui "profitent des fêtes" afin de "proposer des emballages qui ne tiennent pas leurs promesses". Passage en revue.

"Arnaque au visuel"

En entrée, Foodwatch appelle d'abord à la vigilance sur les œufs de lompe de la marque Carrefour, contenant cinq additifs, dont l'un d'entre eux est controversé, car pouvant contenir des substances cancérogènes. Viennent ensuite les macarons salés aux épices vendus par Labeyrie au rayon surgelés. Contenant des nitrites de sodium, ils présentent un risque pour la santé, notamment lié au cancer colorectal. Toujours du côté des entrées, l'ONG alerte aussi sur les petits sapins croustillants de Blini. Depuis 2020, la marque propose ces produits contenant de l'huile de palme, derrière un marketing trompeur de recette traditionnelle. 

Côté plats, outre un pot en verre de sel de Guérande de la marque Larnaudie, vendu six fois plus cher (120 euros le kilo), Foodwatch met en garde sur certains produits dont les emballages sont remplis... d'air. À l'image des émincés de saumon fumé Auchan (remplis à 55% d'air) ou des pommes duchesses à la truffe de la marque Findus (48% d'air). De la même manière, le rôti aux morilles Maître CoQ a de quoi décevoir à l'ouverture, car il ne contient que 0,9% de morilles, dénonce encore l'organisation, qui pointe une "arnaque au visuel".  

Lire aussi

Pour ce qui est desserts, Foodwatch appelle là encore à la méfiance. À commencer par la bûche Nestlé Grand chocolat, qui contiendrait 75% d'air. Quant aux boules de neige en chocolat des marques Oreo et Milka, elles cachent, sous un packaging attrayant - contenant bien plus de plastique que nécessaire - une teneur en huile de palme. Au rayon chocolats, Foodwatch pointe enfin la boîte de chocolats au lait Pyrénéens de Lindt. La marque est accusée de pratiquer de la "shrinkflation" en réduisant de 20% la quantité de chocolats, dans une boîte de même taille, tout en la facturant 18% plus cher. 

Foodwatch explique sur son site avoir contacté les marques dont elle dénonce les pratiques. L'organisation attend des réponses claires pour justifier ces décisions marketing, et informer les consommateurs pour qu'ils ne soient pas victimes d'arnaques. 


S.M

Tout
TF1 Info