La Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes a sanctionné Selectra à hauteur de 400.000 euros.
Le comparateur d'offres d'énergie est accusé d'avoir proposé de fausses remises et de mettre en avant certains fournisseurs.

Alors que le prix de l'énergie continue de grimper, les comparateurs d'offres sont nombreux sur Internet. C'est le cas de la société Selectra, spécialiste dans la comparaison des prix de l'électricité et du gaz. L'entreprise a été épinglée ce vendredi par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) pour pratiques commerciales trompeuses.

La société s'est vue proposer par la procureure de la République de Paris une amende d’un montant total de 400.000 euros. Selectra s’est également engagée à cesser ces pratiques.

Des remises inexistantes

La société, qui possède plusieurs sites affiliés, est accusée d'avoir entretenu la confusion concernant ses liens avec les fournisseurs d'énergie, les gestionnaires de réseau ou le médiateur national de l'énergie.

Elle a notamment présenté sur ses pages des remises inexistantes pour un fournisseur, ou a développé des éléments de langage faisant penser que ses offres étaient très intéressantes alors que les prix étaient pourtant supérieurs aux tarifs réglementés.

Selectra a aussi dissimulé ses intentions commerciales afin d'être référencé sur des sites d'organismes publics, ayant pour but d'informer les consommateurs.

La DGCCRF invite les consommateurs à être très vigilant à la lecture des offres de ces comparatifs, et de consulter le comparateur officiel du Médiateur national de l’énergie si besoin.


Laure-Anne MARXUACH

Tout
TF1 Info