La flambée des prix de l'énergie

SNCF : pas d'augmentation des prix cette année... mais une incertitude pour 2023

LC.
Publié le 24 mai 2022 à 19h06
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La SNCF n’a pas augmenté ses prix cette année, a assuré ce mardi le patron du groupe.
Pour ce dernier, les billets payés par les voyageurs était même en moyenne moins chers qu’en 2019, avant la crise sanitaire.
Toutefois, la situation pourrait changer dès l’an prochain.

La SNCF n'a pas augmenté ses prix cette année, mais pourrait bien le faire l'année prochaine. C'est ce que confirme, ce mardi 24 mai, le PDG du groupe Jean-Pierre Farandou devant des journalistes de l'AFP, réfutant les données de l'Insee. Dans son dernier rapport publié le 13 mai dernier, l'institut indiquait que les tarifs du transport ferroviaire avaient augmenté de 15,3 % ces trois derniers mois. Des chiffres en contradiction avec les promesses réitérées du géant français de ne pas relever ses tarifs pour cette année.

Une baisse de 7 %, assure la patron

"On respecte les chiffres de l'Insee, bien sûr, mais la bonne année de comparaison avec 2022, c'est 2019" avant la crise sanitaire et non 2021, comme l'a fait l'Insee, répond le dirigeant. Dans ce cas-là, "les prix moyens ont objectivement baissé de 7 % !", poursuit-il, assurant une nouvelle fois ne pas avoir réévalué les montants des billets. Pour le patron, le prix moyen constaté par l'Insee est en réalité la conséquence de la reprise du trafic après la levée des mesures sanitaires.

"Comme cette année, il y a davantage de monde dans les trains, davantage de monde utilisent des prix un peu plus élevés dans la gamme tarifaire, ce qui entraîne une augmentation du prix moyen constaté", complète le dirigeant.

Plus lent et moins cher : quelle est cette nouvelle offre de la SNCF ?Source : JT 13h Semaine
JT Perso

Et que dire de la suite ? La SCNF "a toujours une politique de prix modérés. (...) Notre stratégie est bien une stratégie de volume avec des prix bas pour que le train soit accessible à tous", insiste Jean-Pierre Farandou, évoquant notamment le développement des liaisons low cost Ouigo et la généralisation des cartes de réduction.

Toutefois, la donne pourra changer en 2023, prévient le patron, en raison de la hausse des prix de l'énergie, ou du coût des matières. Le groupe "ne sait pas si on pourra encore longtemps tenir cette politique de prix stabilisés", explique-t-il. "On sera peut-être obligés de répercuter une partie des coûts" qui augmentent, poursuit-il. "Mais on n'en est encore pas là, on verra comment les choses évoluent !"


LC.

Tout
TF1 Info