Les soldes d'hiver commencent ce 11 janvier en France, pour durer jusqu'au 7 février.
Leur attrait pose question entre une inflation galopante et des promotions toute l'année.

Ce mercredi 11 janvier marque le coup d'envoi des soldes d'hiver, tradition bien connue de consommation frénétique dans les magasins en France. Se clôturant le 7 février prochain, cette période de démarques va-t-elle attirer du monde ? C'est tout le débat, après des dernières années de ventes en berne et un contexte d'inflation mettant à mal le pouvoir d'achat des Français.

Au mois de décembre, l'inflation en France a un peu ralenti pour s'établir à 5,9% sur un an, selon une première estimation de l'Insee, qui devrait être réajustée. Déjà pendant les soldes d'hiver 2022, les boutiques d'habillement ont subi une baisse d'activité de 24%, de quoi inquiéter les commerçants. Autre élément venant freiner l'enthousiasme autour des soldes : les promotions qui ont désormais lieu toute l'année ou presque. Ces deux périodes dans l'année -été et hiver- ne sont ainsi plus sacralisées par les consommateurs, qui peuvent régulièrement profiter de rabais sur les sites de vente en ligne ou d'opérations marketing, comme le Black Friday

Cécile Nury, directrice en charge de la relation clients chez Relais Colis, observe auprès de l'AFP que l'effet soldes "s'est ces dernières années un peu émoussé sur les volumes de colis", qui restent cependant "50% supérieurs à une journée normale". Mais cela n'est plus leur meilleur période. À titre de comparaison, les volumes lors des fêtes de fin d'année, Black Friday inclus, sont deux fois plus importants qu'une journée normale. 


CQ

Tout
TF1 Info