Le 13H

Soldes d'été 2021 : quel bilan peut-on en tirer ?

L.G
Publié le 27 juillet 2021 à 19h10
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

BILAN - Ce mercredi, officiellement, les soldes, c’est fini, mais cette année, le bilan n'est pas réellement concluant. Nos journalistes sont allés à la rencontre de commerçants de l'Eure pour tenter de comprendre ce qui s'est passé.

Aux Andelys, dans l'Eure, ce mardi matin, le ciel était gris et la météo brumeuse, comme presque tous les jours du mois de juillet 2021. Et les magasins sont restés tristement déserts pour un dernier jour de solde. Certains clients s'y sont rendus par hasard, comme cet homme venu essayer des chaussures qui n'était pas au courant que ce mardi marquait le dernier jour des soldes. "C'est le dernier jour des soldes ?" demande un client, "je ne savais même pas", affirme-t-il devant les caméras de TF1. Pour beaucoup de Français, les soldes d'été sont passés inaperçues, au grand dam des commerçants. 

De quoi confirmer les chiffres d'une enquête réalisée en juillet par la SDI, auprès de 512 entreprises de 0 à 19 salariés. 58% des personnes interrogées tirent un bilan négatif des soldes d'été 2021, 69% des boutiques sont toujours victimes de stocks surabondants et 66% des personnes interrogées ne voient plus d'intérêt commercial aux soldes.

"C'est décevant"

Pour Pascal Lohy, gérant d'un magasin de chaussures aux Andélys, les soldes étaient nécessaires pour faire de la place et écouler des stocks, mais peu rentables. Son chiffre d'affaires a baissé de 15 % par rapport à 2020. Et selon lui, la grisaille et la pluie du mois de juillet n'y sont pas étrangères. "Ce qui joue beaucoup pour un commerce comme le nôtre, c'est la météo. Comme on a eu une météo mauvaise au mois de juin, on voyait beaucoup de femmes sortir avec leurs bottines, c'est vrai qu'elles n'étaient pas tellement enclines à acheter des nues pieds", affirme-t-ilau micro de TF1. 

Idem pour Murielle Renault qui tient un magasin de vêtements dans la même ville. Heureusement pour elle, son mauvais bilan des soldes est compensé par un mois de juin satisfaisant. "C'est décevant, mais rééquilibré par une très bonne vente et un très bon chiffre d’affaires au mois de juin, les clientes se sont fait plaisir",  détaille la gérante du magasin de vêtement, qui a enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 30%. 

Lire aussi
Habillement : ces marques n'ont pas de stockSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Plus que la météo, certains commerçants y voient les habitudes prises pendant le confinement. Comme l'explique Béatrice Rousselle, tenante d'une mercerie aux Andélys. "J'ai quand même de la clientèle qui revient de temps en temps, mais Internet fait beaucoup de mal", déclare-t-elle maussade. Fermés jusqu'à la mi-mai, les commerçants misaient pourtant beaucoup sur ces soldes pour renflouer leur trésorerie. 


L.G

Tout
TF1 Info