Travaux : la récup' sur les chantiers, un (très) bon plan pour faire des économies

par La rédaction de TF1info | Reportage : Patrick Ninine, Bruno Poizeuil
Publié le 12 février 2024 à 16h29

Source : JT 13h Semaine

La récup' sur les chantiers est une nouveauté qui pourrait vous faire faire de précieuses économies.
Prises, WC, dalles de carrelage, luminaires : de nombreux objets peuvent connaitre une deuxième vie à prix sacrifiés.
Mode d'emploi.

Il suffit d'un simple changement de locataire pour un bâtiment, et à l'intérieur, il faut tout changer. Mais une partie des matériaux pourrait être réutilisée sur de futurs chantiers. C'est justement le travail de Hugo Topalov : déterminer ce qui peut être réemployé. "Ça, c'est vraiment un classique du réemploi : ce sont des luminaires qu'on vient démonter au plafond, puis on les conditionne pour qu'ils ne s'abiment pas dans le transport. Les dalles de moquette, on leur met un petit coup de shampooing pour les nettoyer et leur donner une nouvelle jeunesse", explique l'entrepreneur.

Certains matériaux ne répondent plus aux normes de sécurité. Ils seront détruits ou revendus au poids, comme des métaux. D'autres par contre, portes ou fenêtres, sont particulièrement recherchés. 

Il y a un contexte qui évolue sur le plan réglementaire (...) et d'un autre côté, il y a un engouement un peu général
Hugo Topalov, ingénieur et architecte, spécialiste de la valorisation des objets sur les chantiers

Tous les bâtiments de plus de 1000 mètres carrés doivent procéder à cet inventaire. Dans le BTP, seul 1% des matériaux sont issus du réemploi, mais les pratiques changent. "Il y a un contexte qui évolue sur le plan réglementaire, c'est de plus en plus obligatoire de faire du réemploi pour les acteurs professionnels, pour les entreprises de travaux et les propriétaires de bâtiments, et d'un autre côté il y a un engouement un peu général", ajoute Hugo Topalov. 

Dans une entreprise du bâtiment, on a trouvé une autre façon de lutter contre le gaspillage : revendre aux professionnels et aux particuliers des matériaux neufs, mais qui n'ont pas servi sur les chantiers. Un lot de six serrures va par exemple être mis en vente sur un site de revente de matériel de chantier pour 25 euros hors taxe, soit moitié prix pour du matériel encore sous garantie. Le professionnel est satisfait, car il optimise son espace de stockage.

"C'est du bon matériel"

De plus en plus de plateformes se positionnent sur ce marché du réemploi. Elles réclament une mise en avant pour se distinguer des autres sites de vente en ligne. De la qualité et des prix bas, c'est ce que recherche Guillaume pour équiper sa maison, avec de sérieuses économies à la clé. Dans sa cour, des lampes issues de restes de chantiers, mais aussi des pavés provenant d'une ancienne usine. "J'en suis vraiment ravi parce que vraiment, c'est du bon matériel", affirme Guillaume. En optant pour ce circuit, il a fait de sérieuses économies. 

Radiateurs, WC, interrupteurs, prises, lampes et même pommeau de douche sont issus de la récup'. "Ça m'a coûté une vingtaine d'euros au lieu de 200 euros", explique-t-il. Pour le sol de sa salle de bain, il a récupéré des dalles de carrelage à prix sacrifié. La couleur ne convenait pas forcément, mais il s'en est accommodé. Aujourd'hui, le réemploi dans le bâtiment n'est pas obligatoire. Pour le favoriser, l'État pourrait baisser la TVA pour les entreprises qui s'engagent sur cette voie.


La rédaction de TF1info | Reportage : Patrick Ninine, Bruno Poizeuil

Tout
TF1 Info