Acheter d’occasion en ligne est devenu une pratique courante pour beaucoup de Français.
Mais les sites comme Le bon coin ou Vinted attirent aussi les arnaqueurs.
Pour repérer les fausses annonces, quelques réflexes sont à prendre.

Que ce soit pour des motifs économiques ou environnementaux, l’achat en seconde main a explosé ces dernières années. En France, il s’agit d’un marché estimé à 7 milliards d’euros en 2021, et qui a tendance à se développer. Ce secteur a largement profité de la démocratisation d’Internet ainsi que des paiements en ligne. Malheureusement, c’est aussi un terrain de chasse privilégié des escrocs. Certaines précautions permettent de limiter les risques.

Gare aux annonces trop alléchantes

L’opportunité d’une bonne affaire peut endormir la méfiance d’un acheteur. Il faut cependant se garder des propositions trop belles pour être vraies. Pensez donc à comparer les offres. Si l’une d’elles se trouve très nettement en dessous du prix du marché, cela doit vous alerter sur un vice caché ou plus simplement une fausse annonce. De même, si toutes les photos sont d’une qualité professionnelle, il est peu probable qu’elles aient été prises par l’acheteur. Cela peut aussi mettre la puce à l’oreille.

Guettez les incohérences

Certains arnaqueurs opèrent de l’étranger à grande échelle. Cela peut se remarquer par des incohérences dans une annonce. Le premier indice est la présence de nombreuses fautes d’orthographe et de syntaxe dans les descriptions ou les échanges. Si le vendeur prétend se trouver en France, mais que ses informations de paiement indiquent qu’il est à l’étranger, il faut se méfier. D’autres éléments peuvent être repérés, comme des détails contradictoires. Par exemple, si l’on vous propose une magnifique location proche de la mairie et de la gare alors qu’elles se trouvent de part et d’autre de la ville, cela peut signifier que le "vendeur" n’y a jamais vraiment mis les pieds.

Choisissez votre mode de paiement

La plupart des sites renommés de seconde main proposent leur propre système de paiement. Cela permet de "séquestrer" l’argent le temps que l’article soit effectivement récupéré et vérifié par l’acheteur. Il pourra ainsi être remboursé en cas de problème. Les escrocs cherchent à contourner ce système en imposant un mode de paiement différent. Ils trouveront toujours une bonne raison à cela.

La remise en main propre contre un paiement en liquide est aussi une option qui vous permettra de constater l’état du bien. Elle n’est cependant pas conseillée lorsque la somme est importante. Il est plus prudent de convenir d’un point de rendez-vous dans un lieu public et sûr, éventuellement accompagné, et de ne retirer l’argent que si la vente se fait bien.

Restez sur le site

D’une manière générale, les annonceurs mal intentionnés vont tenter de s’extraire du cadre du site vendeur. Vinted comme Leboncoin recommandent ainsi de procéder à toutes les étapes sur leur plateforme : échange de message, paiement, saisie des données de livraison, etc. C’est plus sûr et permettra de mettre en cause la responsabilité du site en cas de fraude. Attention, certains délinquants vont jusqu’à créer de faux sites parfois très ressemblants. Ils envoient alors un lien ou encore un QR code redirigeant vers cette page frauduleuse. Il est toujours préférable de repasser par la page d’accueil de l’application. De même, méfiez-vous si un vendeur insiste pour passer par un système de livraison extérieur à celui du site.

Attention au fishing

Outre les fausses annonces, l’utilisation de tels sites peut exposer au fishing. Cette arnaque consiste à récupérer les coordonnées d’un client. La victime reçoit ensuite un message lui enjoignant de procéder à un paiement ou de suivre un lien pour retrouver son colis. Là encore, il s’agit de le rediriger vers un site frauduleux. Il est recommandé de ne pas suivre les indications ne venant pas du site officiel. Ces messages indiquent parfois qu’il est nécessaire de procéder au plus vite à une régularisation pour ne pas perdre son achat ou son argent. De tels propos doivent alerter, car ils visent à pousser la victime à agir sans réfléchir.


Victor LEFEBVRE pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info