Votre pouvoir d'achat

Aires d'autoroute : pourquoi les boutiques sont-elles si chères ?

M.L | Reportage TF1 Tiphaine Leproux, Juliette Coulais, Camille Souhaut
Publié le 14 août 2022 à 17h55
JT Perso

Source : JT 20h WE

La journée de samedi a été classée rouge sur les routes au niveau national, et cette affluence fait les affaires des aires d'autoroute.
Au-delà du coût des carburants, le prix des produits proposés est souvent beaucoup plus élevé qu'en grande surface.
Comment l'expliquer ? Le 20H de TF1 a mené l'enquête.

Approvisionnement, loyer, exploitation... De nombreux coûts à amortir

Pour cause, ces boutiques sont très coûteuses pour les gestionnaires d'autoroute, comme l'explique Laura Bokobza, dirigeante-fondatrice du cabinet LBK Consulting et consultante en entreprise. "Cela leur coûte plus cher de faire venir les produits, à cause des frais de péages notamment, mais cela leur coûte plus cher aussi en termes de loyer et d'exploitation, parce que les aires d'autoroute sont obligées d'ouvrir les stations essence et les boutiques 24 heures sur 24 et sept jours sur sept", détaille-t-elle. 

Ces plages horaires non-stop, qui mobilisent beaucoup de personnel, sont imposées par l'État qui octroie ces aires de station-service, tout comme les autoroutes, sous forme de concessions pour une durée limitée à des entreprises privées. Autre obligation : offrir quelques services gratuits, ce qui induit des frais supplémentaires qui font monter la facture pour ceux qui passent en caisse. "On a aussi la gratuité et l’entretien permanent des toilettes, des espaces bébé, des douches pour les routiers disponibles 365 jours par an", indique à Ouest-France Florence Lemetais-Chaffiotte, directrice marketing et service client de Vinci Autoroutes.

Lire aussi

Alors, pour être rentable, rien n'est laissé au hasard pour vous convaincre d'acheter. En pleine canicule, vous avez sûrement envie d'une boisson fraîche, mais vous devrez passer par le rayon des friandises, produits locaux et souvenirs avant d'atteindre les frigos, placés stratégiquement au fond des magasins. 

Pour ne pas céder à la tentation, certains vacanciers ont leurs astuces. "Généralement, on achète en grande surface avant de partir, la veille ou le matin même", explique l'un d'eux. D'autres préfèrent aussi préparer à la maison leurs provisions. "En faisant les sandwichs nous-mêmes, on économise une dizaine d'euros, c'est assez significatif sur le budget vacances", appuient deux jeunes automobilistes. 


M.L | Reportage TF1 Tiphaine Leproux, Juliette Coulais, Camille Souhaut

Tout
TF1 Info