Votre pouvoir d'achat

Alimentation : applications, promotions... Vos astuces pour acheter moins cher

La rédaction de TF1info | Reportage A. Bacot, L. Garcia, F. de Juvigny
Publié le 22 mars 2022 à 12h03
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les prix augmentent dans de nombreux secteurs de la vie quotidienne.
Mais certains consommateurs sont bardés d'astuces pour faire baisser la note.
Découvrez, dans le secteur de l'alimentation, les secrets de trois Français rencontrés par TF1.

Pour économiser sur leur budget alimentation, ils sont de véritables chasseurs de bons plans. Une habitude d'autant plus utile dans le contexte actuelle de hausse des prix généralisée. C'est le cas d'Émilie Volle, 26 ans, qui fait ses courses une fois par semaine. Et dans chaque rayon du supermarché, un calcul mental s’impose. 

Son astuce est de cumuler les promotions dans les catalogues, sur Internet et en magasin. Ainsi, elle diminue son budget course pour augmenter celui des loisirs. "Grâce à ce que je gagne sur les promotions, je sais que je peux me faire plaisir à côté. J'aime bien m'habiller, sortir, voyager, aller au restaurant", explique-t-elle au 20H de TF1 dans la vidéo en tête d'article. Émilie recycle même ses bouteilles pour obtenir un dernier bon d’achat. Résultat : pour 20 euros de courses, elle ne déboursera que 13 euros.

"On rend service et on se rend service à nous-mêmes"

Autre bon plan : se tourner vers des applications anti-gaspillage. Plutôt que de jeter, certains commerçants proposent de la nourriture à prix cassé. Dans notre reportage, il s'agit de fruits et légumes récupérés par Nelson Ichirante, 33 ans. Il a 300 euros de budget alimentaire par mois, et sans cette astuce, son panier lui aurait coûté 15 euros. "Le prix réduit est de 5 euros. On rend service et on se rend service à nous-mêmes. On est tout le temps en train de chercher des bons plans", indique-t-il.

Lire aussi

D’autres préfèrent acheter en grande quantité pour réduire leurs dépenses. Comme Michel Oliver, retraité, qui achète sa viande par colis de 4 kilos, directement chez son boucher, et pour une qualité inchangée. "On gagne entre 10 et 20% en fonction du colis. Il y a deux, trois ans, je ne faisais pas trop attention, mais maintenant je commence à regarder. Ça me permet d'avoir de la viande de qualité d'avance, que je peux congeler. Et après, je me sers quand je veux", détaille-t-il face à notre caméra. Ainsi, chaque mois, Michel économise une vingtaine d’euros sur son budget alimentation.


La rédaction de TF1info | Reportage A. Bacot, L. Garcia, F. de Juvigny

Tout
TF1 Info