Au Portugal, l'huile d’olive victime de vols et contrefaçons

par La rédaction de TF1info | Reportage Victoria David, Armelle Exposito
Publié le 3 janvier 2024 à 11h52

Source : JT 20h Semaine

L’huile d’olive du Portugal connait un immense succès, mais un double fléau inquiète les producteurs.
Le développement d'huiles frelatées, qui inondent le marché, et le vol d’olives, deviennent de plus en plus fréquents.

Au sud du Portugal, la récolte se termine enfin pour Antonio. Les dernières semaines ont été probantes. Depuis le mois d’octobre, des vols ont lieu, presque tous les jours, dans son oliveraie. Entre les olives volées et les dégâts causés par les malfaiteurs, l'agriculteur pourrait perdre jusqu’à 40.000 euros.

Les vols multipliés par quatre dans certaines régions

En un an, le prix de l’huile d’olive a presque doublé au Portugal. Le nombre de vols a été multiplié par quatre dans la région. Mais quadriller les 150.000 hectares d’oliviers de l'Alentejo est presque impossible pour la gendarmerie. Le terrain de jeu des voleurs est immense. Une brigade a renforcé ses patrouilles depuis le début de l’année.

Sur les images du reportage en tête de cet article, 1000 kilos de marchandises ont été saisies au mois d’octobre. En un an, 66 tonnes d’olives ont été volées dans la région. L’écrasante majorité aussitôt revendue. L'augmentation des prix alimente aussi un autre trafic, le frelatage de l’huile d’olive. Ce jour-là, l’agence de sécurité alimentaire portugaise contrôle une usine de fabrication.


La rédaction de TF1info | Reportage Victoria David, Armelle Exposito

Tout
TF1 Info