Automobile : les vendeurs parient sur l'occasion

Publié le 26 mai 2022 à 20h21, mis à jour le 27 mai 2022 à 0h01

Source : JT 20h Semaine

En 2021, nous avons acheté 6 millions de voitures d'occasion, soit quatre fois plus que des véhicules neufs.
Par conséquent, il n'y a plus assez de voitures de seconde main à vendre.

Dans ce garage d'Ille-et-Vilaine, le parc réservé aux véhicules d'occasion n'en compte plus que sept, contre une vingtaine il y a un an. C'est une conséquence directe de la pénurie de voitures neuves. Le moindre véhicule d'occasion s'arrache sur le marché. Les garagistes sont prêts à y mettre le prix, quitte à réduire leurs marges.

A quelques kilomètres de là, dans la banlieue de Rennes, un concessionnaire a ouvert une usine de reconditionnement de véhicules d'occasion. Ici, on remet quasi à neuf des voitures qui ont moins de dix ans. Les voitures seront vendues entre 20 et 30 % moins cher que le neuf et garanties un an. Jusqu'ici, cette entreprise familiale vendait essentiellement des véhicules neufs. Désormais, elle reconditionne 16 000 véhicules chaque année. La forte demande sur le secteur de l'occasion l'a poussé à réorienter toute sa stratégie.

Chaque jour, quatre voitures d'occasion vont être immatriculées en France pour seulement une neuve. Pour répondre à une telle demande, le leader du véhicule reconditionné va doubler ses capacités de production. D'ici quelques jours, ce nouveau site va ouvrir en région parisienne. Des garanties sont offertes pour se différencier notamment des sites de ventes entre particuliers. Sur ces plateformes, l'activité est aussi en pleine croissance. Les voitures se vendent en deux à trois jours seulement.

T F1 | Reportage P Ninine, B. Chastagner, argent


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info