Le 20h

Baisse des ventes d’œufs bio : des agriculteurs contraints de brader une partie de leur production

LT
Publié le 20 octobre 2021 à 17h28
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE – En un an, la vente d’œufs bio a baissé de 3%. Les agriculteurs ne veulent pas baisser les prix et sont contraints de déclasser leur production pour limiter la casse.

En un an, la consommation d’œufs bio a baissé de 3%, avec des conséquences sur toute la filière. Vincent élève des poules en Bretagne selon les critères du label biologique. Chacune d'elles est nourrie avec des céréales 100% bio et françaises, et dispose de quatre mètres carrés en extérieur. Il accueille le 20H de TF1 dans son exploitation dans la vidéo en tête de cet article. 

Dans le centre qui conditionne ses œufs, le gérant est obligé de brader une partie de sa production. "Chaque semaine, nous allons expédier ces six palettes qui représentent environ 50.000 œufs. Ils vont partir en entreprise agroalimentaire, parce que nous ne pouvons pas les commercialiser en magasin", montre Philippe-André Richard, gérant de Breizh’on egg. 

Toute une filière qui s’interroge

Ces œufs bio seront mélangés à des œufs conventionnels pour fabriquer des plats industriels. Pour le gérant, cela correspond à une perte de près de 5000 euros. Il aurait pu limiter la casse en bradant ses œufs à la grande distribution, mais il a peur de ne plus pouvoir imposer un juste prix par la suite. 

Cette inquiétude est partagée par toute la profession. Elle a donc choisi de diminuer la production d’œufs bio plutôt que d’accorder des remises à la grande distribution."On peut le faire de façon occasionnelle pendant une période de courte durée,  mettre une promotion pour essayer de développer les ventes. Mais on ne peut pas être tout le temps en promotion, autrement on ne va plus pouvoir rémunérer l’éleveur, rémunérer le centre de conditionnement à sa juste valeur", souligne auprès de TF1 Loïc Coulombel, directeur du syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf. 

Le secteur des œufs bio n’est pas le seul à connaître des difficultés. Les consommateurs se détournent aussi du lait biologique. Aujourd’hui, c’est toute une filière qui s’interroge sur son avenir. 


LT

Tout
TF1 Info