Voiture volée, au compteur trafiqué ou au châssis changé…
Plusieurs particuliers vendent des voitures d’occasion non-conformes.
Restez vigilants et suivez ces quelques conseils de Jean-Marie Bagayoko dans Bonjour ! La Matinale TF1, pour éviter les arnaques.

Environ cinq millions de voitures revendues d’occasion chaque année. En France, une sur vingt posséderait un compteur kilométrique trafiqué. 100000 kilomètres en plus sur le compteur, contrôle technique falsifié, papiers pas aux normes… Il existe plusieurs techniques pour vous tromper. Il y a quelques jours, dans un reportage du journal de 20H, un acheteur racontait ses déboires.

Acheter à un particulier ne vous protège pas des arnaques. Jean-Marie Bagayoko, vous donne, dans Bonjour ! La Matinale TF1, quelques gestes à garder en tête avant de signer l’achat de votre véhicule d’occasion.

Privilégiez l’achat chez un professionnel

Si possible, favorisez l’achat chez un revendeur professionnel. Vous disposerez d’une garantie légale de conformité obligatoire. En cas de pépin, le vendeur doit prendre en charge toute panne ou casses pendant deux ans. Attention, des exceptions sortent du champ d’application de cette assurance : l’électrification de la voiture, les pièces d’usure, pneus, plaquettes de freins, disques et autres amortisseurs.

Inspectez l’intérieur de l’habitacle

Rentrez dans la voiture et restez attentif au moindre détail. Examinez le véhicule très attentivement et posez toutes les questions qui vous passent par la tête. Assurez-vous que le véhicule est confortable et que certains éléments clés comme les rétroviseurs, la climatisation, le réglage des sièges et des vitres ou les équipements de sécurité tels que les airbags fonctionnent. Vérifiez également que les numéros sur le châssis et le compartiment moteur sont identiques et qu’ils correspondent à celui figurant sur la carte grise.

Roulez au volant de la voiture

Insistez pour prendre le volant de la voiture. Conduisez-la dans différentes conditions et poussez-la dans ses retranchements. Objectif, tester son potentiel et déceler d’éventuelles anomalies (freins, transmission, direction, moteur…). N’hésitez pas à prendre l’autoroute et observez les chiffres des kilomètres affichés sur le tableau de bord.

Vérifiez les papiers du véhicule

Pour rappel, le vendeur doit faire un contrôle technique de son véhicule dans un délai maximum de six mois avant la vente. Exigez la trace de ce contrôle et demandez la dernière révision du véhicule. Si nécessaire appeler le garage qui s’en est occupé pour obtenir davantage d’informations. Ordonnez au vendeur de vous montrer le certificat de non-gage (situation administrative du véhicule) pour prouver qu’il n’a pas été volé. Rendez-vous sur histovec, une plateforme du gouvernement sur laquelle vous pouvez demander un historique complet de la voiture.

Faites-vous accompagner par un expert

Certaines arnaques, à l’image du remplacement du châssis par exemple, restent indécelables. Avant d’acheter, faites-vous accompagner ou mandater un expert (entre 150 et 250 euros). En cas de vice caché, les procédures peuvent mettre beaucoup de temps et vous donner tort : signer un contrat vous rend responsables du vol antérieur du véhicule, par exemple.

Assurez-vous de la bonne foi du vendeur

Attention également aux prix trop avantageux (toujours consulter la cote de la voiture à l’argus). Refusez toute transaction en ligne et ne versez pas le moindre acompte sans avoir vu et essayé le véhicule. Pour vous assurer de la bonne foi du vendeur, demandez-lui de vous montrer sa pièce d’identité, son permis de conduire et le certificat d’immatriculation du véhicule.

À l’instar de n’importe quel contrat, n'oubliez pas de signer que dans le cas où vous êtes d’accord avec tous les éléments proposés.


Geoffrey LOPES | Chronique : Jean-Marie BAGAYOKO

Tout
TF1 Info