Alimentation : achetons-nous vraiment des produits Made in France ?

par Sabine BOUCHOUL | Jean-Marie BAGAYOKO
Publié le 6 février 2024 à 12h07

Source : Bonjour !

Pour soutenir les agriculteurs, les consommateurs sont prêts à dépenser un peu plus pour acheter français.
Mais quand on fait ses courses, comment être sûrs de la provenance des produits ?
Dans Bonjour ! La Matinale TF1, Jean-Marie Bagayoko nous aide à y voir plus clair.

Est-on vraiment sûrs que les produits que l’on achète sont Made in France ? Est-ce que le drapeau tricolore que l’on aperçoit sur les emballages signifie qu’il s’agit à 100 % d’un produit français ? Pas toujours. Dans Bonjour ! La Matinale TF1, Jean-Marie Bagayoko nous explique comment s’y retrouver face à ces étiquettes qui peuvent dire tout et son contraire. 

"Conditionné en France" vs Made in France

La fronde des agriculteurs a permis de pointer le problème de traçabilité des aliments que l’on achète en rayon. Parmi leurs actions, ils ont notamment ciblé les produits étrangers et notamment ceux qui affichent des drapeaux tricolores trompeurs. Le gouvernement a décidé de s’attaquer à ce problème de tromperie sur la marchandise en annonçant 10 000 contrôles sur l’origine française des produits. 

Jean-Marie Bagayoko conseille tout de même de prêter attention à des termes qui peuvent mettre la puce à l’oreille. Quand on lit "emballé", "contrôlé" ou "conditionné" en France, il faut se méfier, car cela signifie que le produit que vous avez entre les mains n’est pas 100% français. Le drapeau français permet aux marques de jouer sur l’ambiguïté. 

Les marchés français à la loupe

Le chroniqueur nous interpelle sur une pratique illégale pratiquée par certains vendeurs :  la francisation de leur produit. Cette pratique consiste à présenter des produits étrangers comme français. Comment ? En changeant les étiquettes, en affichant un marquage trompeur ou en ne respectant pas les règles de traçabilité.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait révélé en 2020 que sur 826 contrôles dans 452 établissements, 25 % des aliments présentés sur les étals et près de 30 % pour les aliments présentés dans les marchés et les foires étaient porteurs d’anomalie. Récemment, la DGCCRF a d’ailleurs découvert quatre tonnes de fruits et légumes francisés lors d’un contrôle sur un marché marseillais. Ils étaient présentés comme français alors qu’ils provenaient du Maroc et d’Espagne. Le miel est aussi souvent l’objet de fraude. Le produit est acheté en Bulgarie, mais il est vendu dans des pots étiquetés "produits français" permettant ainsi aux marchands malhonnêtes de vendre les produits plus chers. 

Pour se prémunir de ces fraudes, il est possible de demander au primeur le document garantissant la provenance de ses produits. Un document qu’il doit avoir avec lui en toute circonstance qu’il doit présenter à la Répression des fraudes en cas de contrôle. Enfin, sachez que plus un fruit est mûr et plus, il a des chances d’être français. 


Sabine BOUCHOUL | Jean-Marie BAGAYOKO

Tout
TF1 Info