Nous avons déjà trouvé dans nos boîtes aux lettres une annonce avec le numéro d'un plombier ou d'un électricien qui nous propose des services de dépannage.
Attention, ce sont des arnaques ! Cette pratique est presque illégale.
Léa Kebdani nous livre des conseils pour identifier les faux prospectus dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Numéros utiles, numéros à garder, tous vos services… On a tous reçu, dans nos boîtes aux lettres, ces prospectus qui proposent des dépannages électriques, de réparations de plomberie. Pour nous convaincre du sérieux des services, ils abordent les couleurs des instances officielles de la ville. Évidemment, on les garde pour le jour où l'on a besoin, mais, lorsque le jour de la panne arrive et que l'on appelle ces numéros utiles, on se rend compte que ce sont des arnaques. Lea Kebdani nous explique comment démêler le vrai du faux dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Se méfier des imitations

 Peut-être que vous avez déjà reçu un prospectus reprenant la typographie, le code couleur et la mise en page des pages jaunes. C'est un faux. En effet, Charlotte Millet, directrice de la communication de PagesJaunes Solocal. "Depuis décembre 2020, nous sommes 100 % digital, nous imprimons ni annuaire, ni flyers". Elle ajoute : "Quand vous regardez le flyer, vous pouvez constater qu'il n'y a pas d'adresse". Et c'est déjà un premier signe qui doit vous alerter. 

Qui se cache derrière les faux prospectus ?

Le plus souvent, ce sont des artisans peu scrupuleux qui tentent de soutirer le maximum d'argent aux personnes en situation de détresse. Nino Beugniet a été victime de ce type d'arnaque. Il a contacté le numéro d'un serrurier trouvé sur l'un de ces prospectus. "Il a ouvert la porte, j'ai pu rentrer et à la fin, il m'a donné son prix. Il avait aussi changé la serrure. On était à plus de 2000 euros pour l'ouverture et le changement". Parfois, l'arnaque ne va même pas jusqu'à l'intervention. En effet, il arrive que lorsqu'on appelle le contact, on tombe sur un numéro surtaxé et là aussi, la facture peut monter très vite.

Comment reconnaître un vrai artisan ?

Léa Kebdani nous explique que les artisans ne se livrent pas à ce genre de pratique presque illégale. Généralement, ils n'ont pas besoin de glisser des prospectus dans les boîtes aux lettres pour trouver des clients. 

En cas de doute sur une annonce, il est conseillé de se rendre sur les sites Internet qui répertorient les artisans qualifiés et certifiés, comme celui de la fédération du bâtiment. Enfin, si vous soupçonnez une arnaque aux prospectus, il ne faut pas hésiter à la signaler sur le site signal.conso.gouv.fr.


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Léa Kebdani

Tout
TF1 Info