Rappels de produits : qui s'en occupe et comment faire ensuite ?

par Marie BOUISSEREN | Chronique : Maud DESCAMPS
Publié le 15 février 2024 à 10h01

Source : Bonjour !

Des rappels de produit sont liés à des risques pour la santé des consommateurs.
Depuis 2021, il y en a eu 10 500, dont la sauce tomate et le gorgonzola.
Maud Descamps vous explique tout dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Vous n’avez pas pu passer à côté ces dernières semaines, notamment à cause des contaminations alimentaires : les rappels de produits. Souvent, ces rappels sont liés à des risques sanitaires qui peuvent s’avérer très graves. Ces trois dernières années, depuis la création du site gouvernemental Rappel Conso en 2021, 10 500 produits ont été rappelés en France. Alors, que faire si vous avez acheté un produit rappelé ? Les explications de Maud Descamps pour Bonjour ! La Matinale TF1.

Des risques de santé, mais aussi de sécurité

« On trouve vraiment de tout. Du gorgonzola, de la sauce tomate… », étaye notre chroniqueuse en se baladant sur la plateforme gouvernementale. Mais Rappel Conso n’a pas été créé simplement pour avertir des risques alimentaires, puisqu’on y trouve même quelques objets comme des peluches, rappelées pour des risques d’inflammation, des assiettes en plastique, etc. Les risques sont fréquemment liés à une bactérie potentiellement présente dans les produits alimentaires, ou bien un dépassement des seuils de pesticides ou de traitements en tout genre. 

Rien que sur la journée du mardi 13 février, 21 rappels de produits ont été publiés. Entre scruter les étiquettes des produits pour s’assurer de leur provenance ou de la composition, disséquer le site en ligne fait aussi partie intégrante de la vie de certains Français désormais. « Mais au moins, la plateforme a le mérite d’exister », défend Maud Descamps. À noter que, normalement, ces informations sont aussi disponibles en supermarchés. Une petite affichette doit être placardée sur le rayon du produit acheté, en caisse ou à l’entrée du magasin, pour prévenir les consommateurs des risques encourus. 

Qui décide de rappeler un produit ?

C’est tout simplement l’industrie agroalimentaire qui s’auto-contrôle et va se rendre compte elle-même qu’il peut y avoir des bactéries qui se sont nichées dans certains produits vendus à la consommation. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) va aussi s’immiscer dans les industries lors de contrôles surprises pour s’assurer que tout va bien. Les résultats et les risques sont ensuite publiés en ligne sur Rappel Conso. 

Lorsque vous achetez un produit et que vous vous apercevez qu’il a été rappelé, le site avertit des modalités de remboursement disponibles une fois le produit ramené en magasin. Une fois rapporté, le produit sera détruit. Votre supermarché peut également vous proposer un échange de produit avec un paquet similaire qui cette fois-ci ne comportera aucun risque, ou bien des bons d’achat. Cependant, il vous faudra une preuve d’achat ; dans le cas où vous auriez jeté votre ticket de caisse, si vous détenez une carte de fidélité, le produit est automatiquement recensé dans vos achats. À noter qu’en aucun cas vous êtes soumis à un dédommagement, sauf en cas de poursuite judiciaire si vous avez consommé le produit et que des soucis de santé se déclarent par la suite.


Marie BOUISSEREN | Chronique : Maud DESCAMPS

Tout
TF1 Info