Votre pouvoir d'achat

VIDÉO - Gaz : l'inquiétude de Bordelais face à des factures multipliées par quatre

M.G | Reportage TF1 Yaël Chambon, Christophe Devaux
Publié le 21 septembre 2022 à 17h22
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plusieurs clients de "Gaz de Bordeaux" ont récemment eu la mauvaise surprise de découvrir que leur facture allait très fortement augmenter.
Mais le fournisseur assure que cette hausse devrait être circonscrite avec le nouveau bouclier tarifaire.

Une belle frayeur. Après trois ans de prix bloqué, Fabienne Taleyson a cru à une erreur lorsqu'elle a reçu le renouvellement de son contrat de gaz. "Je passe de 8 centimes d'euro le kilowattheure à 29 centimes", s'inquiète-t-elle. En l'état, sa facture de gaz serait multipliée par quatre, passant d'un peu plus de 100 euros par mois à près de 400 euros. "Je me demande comment je vais faire pour payer ces factures. Je vais devoir faire le choix entre me chauffer l’hiver ou m’alimenter", se lamente la cliente de Gaz de Bordeaux, seul fournisseur de gaz de la région. 

Ils sont obligés de subir [...] ou alors de couper le gaz, tout simplement

Fabienne Taleyson

Pour alerter sur cette situation, la femme a décidé de créer une page sur les réseaux sociaux. Sur celle-ci, les témoignages similaires de personnes dans une situation équivalente, se multiplient. "Ils sont aussi outrés de voir qu'ils ne peuvent pas aller à la concurrence. Ils sont obligés de subir et de rester chez Gaz de Bordeaux. Ou alors de couper le gaz, tout simplement", témoigne Fabienne Taleyson. 

Un simple "problème logistique"

Mis en porte-à-faux, le distributeur explique pourtant que la flambée des prix ne sera pas aussi importante qu'il n'y paraît. La raison ? Le nouveau bouclier tarifaire récemment annoncé par le gouvernement pour limiter l'impact de l'explosion du prix des énergies sur le portefeuille des Français. "Pour les clients qui ont vu et qui ont l'impression d'avoir une hausse de prix importante, c'est lié à un problème logistique. Lorsque l'on a envoyé les courriers avec cette nouvelle offre, on ne connaissait pas encore le montant du bouclier tarifaire qui allait s'appliquer", explique Cyril Vincent, directeur général de Gaz de Bordeaux. Selon le dirigeant, cette mesure de l'exécutif va permettre aux ménages d'économiser "un bon millier d'euros sur la facture". "En octobre, cela devrait être encore plus important" puisque le dispositif s'ajuste "tous les mois", ajoute-t-il. 

En clair, la facture dépendra, au final, du montant du bouclier tarifaire. 

Une inquiétude croissante

Malgré tout, les Bordelais se montrent de plus en plus inquiets face aux évolutions du marché de l’énergie. "Ça va creuser l'écart pour certains foyers qui vivent déjà sous le seuil de pauvreté. Il va vraiment falloir faire des choix stratégiques", souligne une riveraine. "Pour un couple, avec des enfants et de faibles revenus, c'est inadmissible", abonde un autre habitant au micro de TF1. 

Lire aussi

En tout, 220.000 personnes se chauffent au gaz dans la métropole bordelaise. 


M.G | Reportage TF1 Yaël Chambon, Christophe Devaux

Tout
TF1 Info