VIDÉO - "C'est génial" : À Nice, le dernier dancing de la ville se porte à merveille

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Anouchka Flieller, Didier Laborde
Publié le 29 janvier 2024 à 17h33

Source : JT 13h Semaine

On compte de moins en moins de discothèques en France.
En revanche, les dancings, où l'on se retrouve l'après-midi, résistent mieux et font le plein.
Quels sont leurs secrets ?

Des souvenirs, du rythme et du rire… Le plaisir de danser au dancing Le Diapason est évident. "J'adore danser. J'ai des copains, des copines. Ça nous permet de nous réunir, c'est génial !", confie un habitué d'un établissement à Nice. À l'accordéon, on retrouve un virtuose, le patron du dancing Le Diapason, Michel Cervel. Aux chants, ils sont deux à assurer un spectacle de quatre heures tous les dimanches. 

Ces concerts en direct ont pour avantage de créer une communion entre les danseurs et les danseuses. Qu'on vienne en couple, entre amis ou en solo, dans ce dancing, impensable de rester dans son coin. Il ne manque pas de cavaliers qui vous invitent : "Voulez-vous m'accorder une danse ?"

Dans cette bulle hors du temps, on oublierait presque qu'il est l'heure du thé et que dehors, il fait jour. Ici, des relations se nouent le temps d'une danse ou même le temps d'une vie. 

Créé il y a seulement dix ans, le dernier dancing de Nice (Alpes-Maritimes) se porte très bien. Il ouvre désormais quatre après-midis par semaine.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Anouchka Flieller, Didier Laborde

Tout
TF1 Info