Le 20h

Noël : quels jouets risque-t-on de payer plus cher cette année ?

Virginie Fauroux
Publié le 27 octobre 2021 à 10h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INFLATION SOUS LE SAPIN - À deux mois des fêtes de Noël, les prix de certains jouets affichent une hausse de 5 euros en moyenne. Quels sont les produits concernés ?

Le Père Noël va devoir se serrer la ceinture. Il faut dire que le secteur du jouet est confronté depuis plusieurs semaines à toute une série de difficultés en partie liées à la crise sanitaire. En cause notamment, la flambée des matières premières (PVC +114%, acier +107%, aluminium +26%, bois +30%...). Résultat, pour un même jouet, la facture bondit parfois d’environ 5 euros.

Dans le magasin JouéClub où se rend le 20H de TF1 dans la vidéo en tête de cet article par exemple, une voiture télécommandée proposée à 39,99 euros en 2020 est vendue à 44,99 euros version 2021. Idem pour une peluche passée de 29 euros à 34,99 euros. Les exemples comme ceux-là sont légion : ils montrent que les fabricants répercutent l’augmentation de leurs coûts sur les prix de vente. Selon cette enseigne, 30 à 40% des modèles voient ainsi leur prix augmenter cette année. 

Ces hausses concernent notamment les jouets électroniques et ceux de grande taille. "Mais aussi les jouets en bois", précise Franck Mathais, porte-parole national de JouéClub. "Par exemple, un modèle qui était vendu 29,99 euros en 2020 est à 3 euros de plus cette année", ajoute-t-il. 

Le coût du transport a été multiplié par 10

Le coût des matières premières n’est pas le seul à entraîner une flambée des prix. Celui du transport influe également, avec des tarifs multipliés par 10 (de 20 dollars en 2020 à 200 dollars), et ce alors que près de 60 % des jouets vendus en France sont fabriqués en Chine et arrivent par bateau. 

Ce qui fait dire à Romain Mulliez, président de PicWicToys et co-président de la FCJPE (Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant), que "certains jouets resteront en Asie".  "Quand vous avez une grosse peluche qui auparavant coûtait 4 euros en transports et qui en coute aujourd’hui 40, il faut savoir renoncer plutôt que d'augmenter les prix".

Lire aussi

Face à cette hausse des tarifs, les jeux de société, moins volumineux dans les transports et les jouets "Made in France", qui ne voyagent pas en containers, pourraient bien être les stars de Noël. Ce sont en tout cas ceux qui résistent le mieux. Pour le moment.


Virginie Fauroux

Tout
TF1 Info