Les Français face à la pénurie de carburants

VIDÉO - Pénuries d’essence : "J'ai dormi ici parce que je n'ai pas pu faire le plein"

TF1 | Reportage Marion Fiat, Bora Agirbas
Publié le 7 octobre 2022 à 15h43
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

De nombreuses stations-service sont toujours en rupture de stock.
Dans les Hauts-de-France, le manque est particulièrement criant.
Reportage auprès des automobilistes au bord de la panne sèche.

À huit heures ce vendredi matin, les pompes de cette station-service de Doullens, dans la Somme, ne sont pas encore ouvertes, mais les automobilistes sont déjà nombreux à patienter. Depuis la veille, elle était à sec, et le camion-citerne arrive seulement. Principale cause de cette rupture de stock : le blocage de plus important dépôt de la région. Plus aucun camion ne peut en sortir, et ça déstabilise l'ensemble de l'approvisionnement des stations-services.

Toutes les pompes des alentours sont fermées, alors tous les conducteurs à la recherche de carburant se concentrent ici ce vendredi. Franck, sur la réserve, a roulé 22 kilomètres pour venir. "Je vais faire presque 50 kilomètres juste pour mettre 50 balles d'essence, peste-t-il. Parce que je ne veux pas faire le plein, on va penser à tout le monde". Mais si beaucoup font la queue par nécessité, d'autres mettent du carburant par anticipation. "J'ai pris on va dire un petit peu à l'avance. C'est préventif", explique une conductrice.

Lire aussi

Cela fait six jours que la situation est critique dans les Hauts-de-France. On parle désormais de "pénuries localisées", qui provoquent des situations de plus en plus difficiles. Comme pour Teddy, obligé de dormir chez l'un de ses amis jeudi soir. "J'ai dormi ici hier parce que je n'ai pas pu mettre le plein", confie-t-il, du coup je me suis réveillé de bonne heure pour pouvoir le mettre". Il va finalement pouvoir rentrer chez lui, à "50-60" kilomètres de là.

Même si les camions-citernes pourront exceptionnellement circuler ce dimanche, la situation ne devrait pas revenir à la normale avant au moins une dizaine de jours.


TF1 | Reportage Marion Fiat, Bora Agirbas

Tout
TF1 Info