La flambée des prix de l'énergie

Prix des carburants : jusqu'à quand seront-ils aussi chers ?

La rédaction de LCI | Reportage vidéo P. Ninine, F. Chadeau, Q. Danjou
Publié le 18 novembre 2021 à 11h16
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

FLAMBÉE - Les prix des carburants sont à nouveau proches des records historiques atteints à la mi-octobre. En un an, ceux du sans plomb 95 et du gazole ont augmenté en moyenne de 20%. Quand vont-ils repartir à la baisse ?

Didier Anger parcourt plus de 80 km chaque jour pour se rendre à l'hôpital où il travaille. Un aller-retour qui coûte de plus en plus cher à ce logisticien hospitalier. "Un plein toutes les semaines. À 65 euros le plein, ça va vite", explique-t-il. Pour réduire ses coûts, il a donc recours au covoiturage. Une semaine sur deux, il prend à son bord une collègue."C’est intéressant, parce que ça permet de diminuer pratiquement la moitié du transport", souligne-t-il.

À plus d'un euro cinquante le litre du gazole et un euro soixante-huit, le sans plomb, les automobilistes rencontrés dans le reportage de TF1 en tête d’article le concèdent. Ils ont dû changer leur mode de vie. "On réfléchit à deux fois avant de se déplacer sur de longs trajets", lâche une conductrice. "On paie, on n'a pas le choix", lance un couple. "Si on n'est pas obligé de sortir, on ne sort pas", résume une autre automobiliste. 

Depuis le mois d'août, les automobilistes ont effectivement vu gonfler les prix à la pompe. Le gazole a pris plus 13 centimes, et c'est plus 7 centimes pour le sans plomb. Mais Philippe Chalmin, professeur d'économie à l'Université Paris Dauphine, envisage une baisse à partir du début de l'année 2022 : "On peut imaginer que le pétrole revienne dans la zone des 70 dollars le baril. Ce qui se traduirait par une baisse d'une bonne dizaine de centimes du prix de l'essence à la pompe", affirme ce spécialiste.

Lire aussi

Avant cette potentielle baisse, les Français qui gagnent moins de 2000 euros net par mois commenceront également à toucher l'indemnité inflation de 100 euros à partir du mois de décembre afin de faire face à la hausse globale des prix. Cela devrait concerner plus de 38 millions de personnes.


La rédaction de LCI | Reportage vidéo P. Ninine, F. Chadeau, Q. Danjou

Tout
TF1 Info