La flambée des prix de l'énergie

Carburants : pétroliers et distributeurs à nouveau mis à contribution ?

TF1 | Reportage P. Corrieu, A. Janon
Publié le 27 juin 2022 à 20h06, mis à jour le 28 juin 2022 à 0h03
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les carburants sont toujours largement au-dessus de 2 euros le litre.
Malgré la ristourne gouvernementale de 18 centimes, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire demande aux grandes entreprises du secteur de contribuer à la baisse des prix.

Quelle que soit la station, le type de carburant ou les réductions annoncées à la pompe, le constat est toujours le même. En effet, malgré une légère baisse la semaine dernière, les prix se stabilisent au-dessus de 2 euros le litre pour l'essence et le gasoil. Le gouvernement demande à tous de faire un effort et surtout de la part du géant TotalEnergies. Le groupe a déjà prévu une baisse de 10 centimes pendant l'été, mais uniquement dans ces 123 stations d'autoroute.

Lundi soir, Bercy affirme que TotalEnergies serait prêt à faire un effort sur le prix à la pompe sans plus de précision. L'entreprise est la seule à pouvoir le faire en France, car elle maîtrise l'ensemble de la chaîne de production du carburant, de l'extraction à la distribution. Elle peut donc rogner ses marges partout et baisser significativement ses prix à la pompe. Ce fut par exemple le cas de février à mai.

En revanche, la situation est plus complexe pour les distributeurs. Car ils ne peuvent pas revendre à perte. La solution trouvée par une grande enseigne consiste à vendre son carburant à prix coûtant chaque week-end en remboursant la différence sous forme de bon d'achat. De son côté, le gouvernement a prolongé jusqu'au mois d'août la remise de 18 centimes à la pompe.


TF1 | Reportage P. Corrieu, A. Janon

Tout
TF1 Info