Le 13H

Coffrets-cadeaux : attention aux mauvaises surprises !

M.D. | Reportage vidéo TF1 Victoria David, Julia Rivarin
Publié le 1 décembre 2022 à 18h03
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Comme tous les ans à Noël, la box-cadeau sera un des incontournables sous le sapin.
Sur le papier, ça fait rêver, mais pour son destinataire, la surprise est parfois décevante...

Parmi les incontournables de Noël, les box-cadeaux auront, cette année encore, une place de choix sous les sapins. Le principe, celui qui achète n’est pas celui qui consomme. Apparus au début des années 2000, ces coffrets ont connu un grand succès. Aujourd’hui, il en existe des centaines et leurs prix peuvent atteindre plusieurs centaines d’euros, selon la prestation : un dîner gastronomique ou un séjour dans un hôtel de luxe, un baptême de l’air, des tours de piste à bord d’un bolide, ou bien encore des soins dans un institut de beauté. De quoi laisser rêveur. Sauf que dans les faits, la promesse derrière ces box-cadeaux peut parfois être déçue. 

On se dit : c’est super ! Puis on le met dans un coin et on le laisse se périmer

Une cliente dans un magasin

À l’approche de Noël, les magasins de l’enseigne Cultura, comme leurs concurrents, leur consacrent d’ailleurs des étalages entiers. Pour cause, la quasi-totalité des ventes ont lieu à cette période. Et après bientôt deux années sous le signe du Covid, les ventes redécollent. "La demande est de plus en plus forte. Les gens ont besoin d’évasion", constate Emilie Jaureguiberry, responsable des ventes du magasin Cultura de Saint-Pierre d’Irube (Pyrénées-Atlantiques), dans le reportage de TF1 en tête de cet article. "C’est un cadeau qu’on fait facilement. On est sûr de tomber juste, car on choisit l’activité pour la personne", explique de son côté une cliente. 

Mais la surprise ne fonctionne pas à tous les coups. "On se dit : c’est super ! Puis on le met dans un coin et on le laisse se périmer", témoigne une étudiante, un peu tête en l’air apparemment. Mais elle n’est pas la seule, loin de là, et une part non négligeable des boîtes achetées ne seraient pas utilisées. Or, dans ce cas, c'est à la société qui édite le coffret que vous faites le cadeau.

Pas toujours simple de trouver une date qui convient

Il n'empêche : même quand celui qui la reçoit en cadeau l’utilise, l’expérience client, pour reprendre un terme marketing,  n’est pas toujours au rendez-vous. "J’ai déjà eu quelques soucis. Seuls quelques créneaux étaient disponibles et on ne pouvait pas réserver pendant les vacances solaires", raconte à TF1 une autre cliente, pour qui l’expérience s’est finalement révélée être assez décevante. Généralement, l’offre est limitée, mais ça, seule la personne qui est en la destinataire le saura. Et les forums sur Internet regorgent de témoignages de ce type. 

Le propriétaire du Brit Hotel Marbella, à Biarritz, a longtemps travaillé avec l’un des leaders du secteur. Avec une commission de 30% sur chaque coffret, il explique qu'il devait régulièrement refuser les clients de ces coffrets-cadeaux, notamment en haute saison. "Sur le prix de vente de 176 euros, 30%, cela représente à peu près 50 euros. Plus on monte dans la saison, moins c’est intéressant pour le client. On refuse le client, en lui disant qu’on est complet. Mais au bout de trois refus, ça ne passe plus, c’est évident", reconnaît le gérant. 

Lire aussi

Dans le but d'inciter les clients à utiliser leurs bons, les deux principaux acteurs du marché, le français Wonderbox et l’irlandais Smart­box, ont tous deux consenti à augmenter la durée de validité de leurs coffrets (de un à trois ans, en général aujourd’hui). Désormais, les clients peuvent également prolonger la durée de validité ou même échanger de coffret, ce qui n'était pas le cas avant. Un dernier conseil : si vous recevez une box en cadeau à Noël, essayez de réserver le plus rapidement possible. Cela évitera aussi qu’elle termine dans un placard... et que vous finissiez par l’oublier.


M.D. | Reportage vidéo TF1 Victoria David, Julia Rivarin

Tout
TF1 Info