Le 20h

Collector, de luxe, personnalisée... La casquette sur tous les fronts

Léa LUCAS avec TF1
Publié le 4 août 2021 à 9h41
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INCONTOURNABLE - Qu'elle protège du soleil ou de la pluie, la casquette s'adapte à son époque. Cette année, la tendance est au haut de gamme et à la personnalisation.

La météo capricieuse n'empêchera pas la casquette de devenir la tendance de l'été 2021. Qu'elle soit sportive ou habillée, discrète ou colorée, accessible ou à des prix très élevés, elle se retrouve sur de nombreuses têtes pour diverses raisons : "Pour le style", "pour ne pas se coiffer" ou encore "pour se protéger du soleil", lancent des vacanciers, interrogés dans le reportage de TF1 en tête d'article.

Des casquettes coûtent jusqu'à 120 euros

Afin de répondre à cette tendance, de nombreuses marques de vêtements se sont mises à proposer des casquettes variées dans leurs collections estivales. Parmi elles, une enseigne marseillaise s'est spécialisée, il y a quatre ans, dans les casquettes haut de gamme, vendues entre 50 et 120 euros pièce. "Je voulais apporter des matériaux nobles, innovants, comme la suédine, le velours de soie... des matières qui sont assez haute-couture", résume le fondateur de LXH Lucas Tourasse. 

L'entreprise Headict, implantée à Annecy, confectionne une soixantaine de casquettes personnalisées par jour. - Headict

Pour un prix plus raisonnable (30 euros en moyenne), une entreprise implantée à Annecy, propose à ses clients des modèles personnalisables. "On a 70 modèles de casquettes vierges (dont une partie est reproduite ci-dessus, NDLR) qu'on a créées nous-mêmes à l'effigie de notre marque, qu'on va ensuite pouvoir personnaliser", explique Emmanuel Petit, directeur de l'entreprise Headict. Chaque jour, ses salariés travaillent sur une soixantaine de produits avant de les expédier aux clients. 

Parmi eux : des loueurs de bateaux ont opté pour les casquettes personnalisées aux couleurs de leur société. Ils misent en effet sur cet accessoire pour être reconnaissables par les touristes sur le ponton du célèbre lac de la Venise des Alpes. "C'est pour montrer qu'il y a du staff qui travaille ici", commente l'un d'eux. "On est plus visibles et c'est sympa." 

Lire aussi

Ces casquettes ne ressemblent en rien à celles des années 80 et 90 - alors objets phare du hip-hop et du sport américain -, et s'étendent à tous les âges, tous les genres, mais aussi toutes les professions. "J'en ai une quarantaine (de la fin du XXe siècle)", confie Jérôme, un collectionneur de casquettes vintage. "Je suis avant tout attaché à l'objet", précise l'homme nostalgique.


Léa LUCAS avec TF1

Tout
TF1 Info