Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Comment les opticiens des centres commerciaux fermés s’organisent

Publié le 3 février 2021 à 20h18, mis à jour le 4 février 2021 à 0h49
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les centres commerciaux sont fermés au public. Pour satisfaire leurs clients, des opticiens empruntent la sortie de secours. Ils se transforment en livreurs de lunettes. Dans leurs sacs, des commandes passées la semaine dernière.

Que faire si vous avez commandé des lunettes de vue indispensables chez un opticien qui a dû fermer ses portes parce qu'il se trouve dans une galerie marchande de plus de 20 000 m² ? C'est un cas très fréquent. Pour ne pas vous laisser dans le flou, les professionnels se sont astucieusement organisés.

"Nous avons pris rendez-vous aux abords du centre commercial avec la cliente. Hier, nous étions considérés clairement comme un commerce essentiel. Aujourd'hui, on nous impose une fermeture", explique Yohan, gérant de sept magasins d'optique dans des centres commerciaux fermés.

Il est impossible de passer commande, mais grâce à ce système, le magasin Atol Créteil Soleil, dans le Val-de-Marne, a pu livrer pour l'instant une trentaine de ses clients. "Je ne peux rien faire sans ces lunettes. Heureusement qu'ils sont sympas avec nous, qu'ils nous les livrent. Franchement, je suis très contente", réagi Renée Azuelos, une cliente.

L'opticien doit encore livrer une cinquantaine de clients, qui ont commandé avant la fermeture samedi dernier. Au niveau national, 1 600 opticiens sont situés dans des centres commerciaux de plus de 20 000 m², donc ils sont fermés. Conséquence, entre 130 000 et 150 000 lunettes seraient bloquées dans les magasins.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info