Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Commerces : de Rungis à Bordeaux, les clients sont au rendez-vous

Publié le 1 décembre 2020 à 20h22, mis à jour le 2 décembre 2020 à 0h21
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Partout dans l'Hexagone, les clients sont au rendez-vous sur les marchés. Après une année éprouvante, ils ont envie de se faire plaisir. Reportage à Bordeaux et à Rungis.

Truffe noire, coquille Saint-Jacques, caviar... Dans les allées de Rungis comme sous les halls de Bordeaux, c'est presque l'effervescence de Noël. Les Français prennent de l'avance et achètent des produits festifs pour les goûter et les tester avant le réveillon. La table de fête, le remède anti-déprime après une année noire. Pépiniériste, charcutier, fromager, la plupart des grossistes que nous avons rencontrés sont optimistes. Les fêtes vont leur permettre de sauver leur année.

À Rungis, Foued Kaidouchi, un grossiste qui fournit des poissonniers voit ses commandes exploser, avec plus 30% par rapport à l'année dernière. Carton plein pour ses crevettes sauvages vendus en poissonnerie à 35 euros le kilo ou encore ses huîtres à perle blanche à 40 euros. Une drôle d'année pour les grossistes, car l'enjeu, c'est de commander les justes quantités, ni trop, ni trop peu à cause de la fermeture des restaurants. Gino Catena, directeur général de la société Avigros le sait, à cause de la restriction sanitaire, il y aura moins de chapon sur les tables. Mais la question la plus épineuse se trouve chez les pépiniéristes. Tout le monde veut des sapins, mais uniquement des petits modèles.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info