Le 20h

Commerces : un site internet pour mieux vendre ?

Publié le 4 avril 2022 à 20h16
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Depuis deux ans, des PME ont dû développer dans l'urgence leur présence en ligne. Nous avions au début de cette crise rencontrés deux entrepreneurs. Quel bilan font-ils aujourd'hui ?

Aujourd'hui, Simon Ezanno ne quitte plus sa boutique. Pourtant, quand nous l'avions rencontré en août 2020, il enchaînait les livraisons. Il venait de monter un site internet. Cela représentait 5% de ses ventes. Un an et demi plus tard, on est très loin du compte. Pas assez de demandes de livraison. Alors il a tout simplement arrêté, fini aussi la vente en ligne. "Internet a été très utile à une période donnée, qui était le premier confinement surtout", explique le gérant de "La Cave de la Ria" et de "Ivre-Mer".

Son site, qui lui a coûté 18 000 euros, ne sert aujourd'hui qu'à présenter brièvement ses produits. Mais Simon refuse de parler d'échec, "on n'a aucun regret concernant notre investissement". Des clients au rendez-vous de son nouveau projet sorti de terre il y a quelques semaines. Un bar brasserie qui affiche régulièrement complet. Pour sa brasserie, Simon compte tout de même avoir un site internet, peut être moins ambitieux que le premier. Car il en est convaincu, cela reste essentiel.

Et il n'est pas le seul. En un an, le nombre de PME ayant une présence en ligne a bondi de 37 à 66 %. Mais pour gagner des clients sur Internet, il faut du temps. Entre leurs boutiques physiques et leurs boutiques en ligne, difficile pour Nolwenn et Julien Blaudau, gérants du "Café qui Fume" de bien gérer les deux.

Alors, depuis un an, ils travaillent avec deux étudiantes en alternance. Du monde en plus pour être davantage compétitif sur Internet. Et si pour cette PME les ventes en ligne augmentent chaque mois, elles ne représentent encore que 5% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

TF1 | Reportage T. Jarrion, S. Humblot


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info