Les toutes premières clémentines corses de la saison sont en vente.
La récolte vient de commencer et ce sont les seules à bénéficier d'une indication géographique protégée.

La clémentine corse, c'est la star du mois d'octobre, et elle est facile à repérer sur les étals. Grâce à son indication géographique protégée, le fruit garantit une qualité d’exception. Chaque année, plus de 30 000 tonnes sont commercialisées dans tout le pays. La nouveauté cette année, c'est que les fruits invendus seront quand même achetés par une coopérative qui les transforme en jus. 

Elle était très attendue des Ajacciens. "On les attend parce que c'est l'entrée dans l'hiver. Ce n'est pas encore à Noël, mais c'est bien", confie dans le reportage en tête de cet article l'un d'entre eux sur un marché. "La clémentine, c'est un besoin le matin, ça met en forme", abonde un autre. Puis un troisième : "Si on ne mange pas une clémentine dans l'année, c'est qu'on n'a pas passé cette année-là".

Pour Claire, comme pour les 175 producteurs de l'île, la première récolte de la saison vient d'avoir lieu. Sur les treize hectares de verger, la récolte se fait en plusieurs fois. Les premières clémentines ramassées sont vendues quelques jours plus tard.

La cueillette de la clémentine demande de la précision. Il faut travailler à la main, sur l'arbre, avec gants et sécateur, pour conserver quelques feuilles attachées à chaque fruit, marque de reconnaissance des clémentines insulaires.


La rédaction de TF1 Reportage - Emmanuelle Rouillon, Angèle Riccardi, Philippe Pelletier

Tout
TF1 Info